Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ces industriels américains qui soutiennent l'Accord de Paris

Léna Corot , , , ,

Publié le

Vu sur le web Après des semaines de réflexion, Donald Trump a enfin tranché. "L'heure est venue de quitter l'accord de Paris", a déclaré le Président américain jeudi 1er juin dans les jardins de la Maison Blanche. La réaction de grands industriels américains ne s'est pas faite attendre. Tesla, General Motors, ExxonMobil,... toutes ces sociétés soutiennent encore l'Accord de Paris.

Ces industriels américains qui soutiennent l'Accord de Paris
Elon Musk quitte les conseils présidentiels et affirme que "le changement climatique est réel".

"L'heure est venue de quitter l'accord de Paris". Le Président américain, Donald Trump, a enfin annoncé sa décision jeudi 1er juin après des semaines de réflexion. Avec cette décision il souhaite redresser l'économie américaine. Mais différents industriels ont d'ores et déjà désapprouvé la décision du Président.

Le très médiatique patron de Tesla, Elon Musk, avait prévenu que le retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris impliquerait son retrait des conseils présidentiels. Après l'annonce officielle de Donald Trump, la réponse d'Elon Musk ne s'est pas faite attendre. "Je quitte les conseils présidentiels. Le changement climatique est réel. Quitter Paris n'est pas bon pour l'Amérique et le monde", a tweeté le milliardaire.

Le géant américain de l'automobile, General Motors, a aussi fait part de sa désapprobation. "General Motors ne se renoncera pas à ses engagements sur l'environnement et notre position sur le changement climatique n'a pas changé", a déclaré l'industriel dans un communiqué.

Ford a aussi réagi en affirmant que "le changement climatique est réel". Le constructeur automobile affirme toujours vouloir "réduire les émissions de gaz à effet de serre de ses véhicules et de ses usines". Ford explique que ces investissements dans les véhicules électriques montrent que son engagement est réel.

Le PDG de General Electric, Jeff Immelt s'est dit "déçu par la décision […] sur l'accord de Paris. Le changement climatique est réél. L'industrie doit maintenant prendre la tête et ne plus dépendre du gouvernement". Et c'est bien ce que sont en train de faire les industriels américains qui annoncent, à tour de rôle, leur désapprobation suite à la décision de Donald Trump.

Les majors pétrolières soutiennent l'Accord de Paris

Robert Iger, le PDG de Disney, a tweeté : "Par question de principes, j’ai donné ma démission du conseil du président à la suite du retrait de l’accord de Paris". Annonce de poids puisque le groupe Disney comprend non seulement les studios Walt Disney mais aussi les célèbres parcs d’attraction et les chaînes de télévision ABC et ESPN.

ExxonMobil, Chevron,… même les majors pétrolières suivent ce mouvement de contestation et annoncent leur soutien à l'Accord de Paris. ExxonMobil continue de défendre cet accord sur le climat  qui constitue "un important pas en avant pour relever le défi mondial de la réduction des émissions", selon Le Monde. La compagnie pétrolière juge donc ce compromis "crucial".

Chevron, son concurrent, soutien lui aussi l'Accord de Partis qui constitue un "premier pas vers un cadre international" de réduction des émissions, précise Le Monde.

Et la liste risque encore de s'allonger...

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle