Economie

Ces entreprises publiques dégradées par Moody's

, , ,

Publié le

Dans la foulée de la dégradation de la France, l'agence de notation a également abaissé la notation de la CDC, l'Oséo ou encore de la RAPT. EADS a en revanche été épargné.

Ces entreprises publiques dégradées par Moody's © Vergio Graffito - Flickr - C.C.

Après avoir retiré à la France son "Aaa" mardi 20 novembre, Moody's a également sabré les notes de plusieurs entreprises publiques.

Dans le secteur des transports, les notes de la SNCF, du gestionnaire RFF et de la RATP reculent d'un cran (à Aa1 pour RFF et la RATP, Aa2 pour la SNCF).

Dans le détail, Moody's a également abaissé les notes de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), de la banque publique de soutien aux PME Oséo, de l'Agence française de développement (AFD) de la Caisse d'amortissement de la dette sociale (CADES), de l'union nationale pour l'emploi dans l'industrie et le commerce (UNEDIC) et de la Caisse nationale des autoroutes (CNA). Ces entreprises passent toutes de la note maximum Aaa à Aa1.

EADS évite cependant le déclassement. Selon l'agence, cette décision reflète la "position solide" du groupe aéronautique. Dans son communiqué, Moody's cite notamment une bonne base d'actifs et un large spectre de commandes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte