Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les deux fournisseurs qui figurent comme grands perdants des nouveaux iPhone

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Les nouveaux iPhone XR, Xs et Xs Max font deux grands perdants parmi les fournisseurs d’Apple. L’un sort complètement de la chaine d’approvisionnement, tandis que l’autre perd le tiers de ses fournitures habituelles. Découvrez-les.

Les deux fournisseurs qui figurent comme grands perdants des nouveaux iPhone
L'iPhone Xs d'Apple
© Apple

Chaque nouvelle génération d’iPhone est l’occasion d’une remise à plat de la chaine d’approvisionnement, avec des gagnants et des perdants. Le désossage des iPhone Xs et Xs Max par iFixit et par TechInsights fait ressortir deux grands perdants cette année.

Nervosité de Qualcomm

Le premier est, sans surprise, Qualcomm. Le numéro un mondial des puces mobiles ne fournit aucun modem cellulaire à la nouvelle

génération d’iPhone. Il perd également le marché de tous les composants associés comme l’émetteur-récepteur radiofréquence ou le circuit de gestion de l’alimentation. Il est remplacé intégralement par son rival Intel avec lequel il partageait le marché dans les deux générations précédentes d’iPhone. C’est la première fois depuis 2011 qu’il sort complètement de la chaine d’approvisionnement du smartphone d’Apple.

Ce coup dur était attendu depuis que Steven Mollenkopf, le patron du groupe, l’a annoncé lors de la présentation des résultats trimestriels en juillet dernier. Il est confirmé par les désossages de iFixit, TechInsights et IHS Markit. Sravan Kundojjala, analyste au cabinet Strategy Analytics, en attribue la cause au conflit entre les deux groupes au sujet de licence de brevets. Apple reproche à Qualcomm d’abuser de sa position dominante pour exiger des redevances qu'il juge trop élevées. Les deux entreprises sont engagées dans pas moins d’une centaine de procédures judiciaires aux Etats-Unis, en Chine ou en Europe.

Qualcomm continue toutefois à fournir les modems et composants associés, en partage avec Intel, aux deux anciennes générations d’iPhone 7 et iPhone 8 maintenues sur le marché. Mais en sortant des nouveaux iPhone, il devrait perdre un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dollars en 2018 selon l’estimation de Sravan Kundojjala. Une perspective qui explique l’état de nervosité du management. Peu de temps après la sortie des iPhone XR, Xs et Xs Max, Qualcomm a réagi en accusant Apple de l’avoir espionné et transmis ses secrets technologiques de modems à Intel.

Perspective fatale pour Dialog

L’autre grand perdant est Dialog Semiconductor. Selon désossage par TechInsights, le petit fournisseur allemand de puces perd le marché du circuit de gestion de l’alimentation principal de l’iPhone Xs Max. Il est remplacé par un circuit maison d’Apple, le premier de la firme à la pomme dans ce domaine. Mais selon le désossage réalisé par iFixit et IHS Markit, il sauve son marché du circuit principal de gestion de l’alimentation de l’iPhone Xs. Il conserve également le marché des circuits secondaires de gestion de l’alimentation des trois modèles d’iPhone.

Ce recul était également prévu depuis la clarification fournie par Jalal Bagherli, patron de l’entreprise, lors de la présentation des résultats trimestriels en août dernier. Est-ce le prélude d’une éviction totale des futurs iPhone ? Jalal Bagherli assure disposer de commandes de la part d’Apple jusqu’en 2020. L’iPhone Xs Max pourrait être une première étape dans la stratégie d’intégration verticale d’Apple dans les circuits de gestion de l’alimentation. Avec pour conséquence de priver à terme Dialog Semiconductor de 77% de son chiffre d’affaires. Une issue qui risque d’être fatale au fournisseur allemand.

Parmi les autres perdants figurent l’américain Analog Devices et le néerlandais NXP. En généralisant le dispositif Face ID de reconnaissance faciale sur les trois nouveaux iPhone (contre seulement l’iPhone X dans la génération précédente), Apple les prive de la fourniture des composants du système TouchID de contrôle biométrique à reconnaissance d’empreinte digitale, système remplacé par la caméra 3D TrueDepth.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

02/10/2018 - 11h03 -

Je ne connaissais pas la loi de Moore, merci pour l'info, du coup j'ai approfondi la question en consultant le wiki https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Moore c'est vrai que c'est assez exigeant et que ça peut être particulièrement compliqué pour les entreprises de suivre cette cadence..
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle