[CES 2019] Samsung met la technologie MicroLED à la portée du grand public

Le géant coréen de l’électronique Samsung Electronics présente la seconde génération de sa technologie d’écrans MicroLED. Profitant des progrès dans le packaging de semi-conducteurs, il parvient à l’étendre à des écrans de 75 à 219 pouces à la portée du grand public. Un sacré tour de force.

Partager
[CES 2019] Samsung met la technologie MicroLED à la portée du grand public
Ecran MicroLED de 75 pouces de Samsung

Samsung Electronics profite du CES, le salon de l’électronique grand public qui se déroule à Las Vegas aux Etats-Unis, du 8 au 11 janvier 2018, pour présenter la seconde génération de sa technologie d’écrans MicroLED. Les progrès réalisés notamment en matière de miniaturisation électronique et de packaging des puces LED rendent possible la réalisation d’écrans de différentes tailles et de différents formats, de 75 à 219 pouces de diagonale. Un vrai tour de force.

L'avenir de l'affichage électronique

La première génération, dévoilée il y a un an, se limitait à un seul produit : The Wall, un mur d’image de 146 pouces (3,6 mètres de diagonale) construit par assemblage d’une centaine de modules d’environ 10 cm de côté. Il a été commercialisé en juin 2018 dans l’univers professionnel, comme les hôtels, pour servir de banc d’essai. L’objectif est maintenant de mettre la technologie à la portée du grand public. Avec son extension à des tailles descendant à 75 pouces, cela devient possible.

A LIRE AUSSI

Apple préparerait ses propres écrans MicroLED... pour mieux se libérer de Samsung

La technologie MicroOled s’annonce comme l’avenir de l’affichage électronique. Comme la technologie Oled, elle combine des LED microscopiques rouges, vertes et bleues pour générer directement l’image sans passer par le traditionnel système de rétroéclairage des écrans LCD. La seule différence réside dans le matériau électroluminescent qui transforme le courant électrique en lumière. Alors que les Oled utilisent des matériaux organiques, connus pour leur vieillissement précoce, les MicroLED emploient du nitrure de gallium, un semi-conducteur qui offre l’avantage d’améliorer la fiabilité dans le temps, d’augmenter la luminosité, de réduire la consommation de courant et de miniaturiser les pixels et donc d’augmenter la résolution d’image.

"Notre technologie Micro LED est à la pointe de la prochaine révolution d’affichage avec des écrans intelligents et personnalisables qui excellent dans toutes les catégories de performances, déclare dans le communiqué Jonghee Han, présidente de de l’activité affichage électronique chez Samsung Electronics. Elle n'a pas de limites, elle n’a que des possibilités infinies.

Le défi de la miniaturisation

Un autre avantage mis en avant par Samsung Electronics est la modularité. Le client peut personnaliser à sa guise son écran par combinaison de modules. L’écran bénéficie d’un moteur de mise à l’échelle qui adapte le contenu au format choisi. Il offre enfin l’intérêt de ne disposer d’aucun rebord.

Le défi pour le géant coréen de l’électronique a été de miniaturiser les puces LED et de réduire le pas de leur juxtaposition sur l’écran. C’est ainsi qu’il est parvenu à assurer une résolution d’affichage 4K, quatre fois celle de la haute définition, sur un écran de 75 pouces, la même que sur le Wall de 146 pouces présenté il y a un an.

Pour Samsung Electronics, qui boude la technologie Oled dans la télévision (promue plutôt par son rival et compatriote LG Electronics), lui préférant celle de la télévision LCD à points quantiques (qu’il baptise QLED), ces progrès constituent un pas supplémentaire dans la préparation de l’après-Oled. Il n’est pas le seul industriel à explorer cette piste. Selon le cabinet TrendForce, le développement mobilise aussi des équipementiers électroniques comme Apple et Sony, des géants de l’internet comme Facebook, ainsi que des fabricants de LED comme le japonais Nichia, l’allemand Osram Opto Semiconductors ou l’américain Cree.

0 Commentaire

[CES 2019] Samsung met la technologie MicroLED à la portée du grand public

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS