Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[CES 2018] Comment Faurecia et Valeo veulent réinventer la vie à bord

Julie Thoin-Bousquié , , ,

Publié le

Les deux équipementiers français ont profité de leur présence à Las Vegas pour présenter leurs innovations dans l’habitacle. De la climatisation aux commandes vocales, la révolution est en cours.

[CES 2018] Comment Faurecia et Valeo veulent réinventer la vie à bord
Dans le Smart Cocoon de Valeo, des caméras permettent d'identifier l'état des usagers et d'ajuster la température.
© Valeo/DR

C’est dans une BMW que Valeo a choisi d’installer ce qu’il a baptisé son "Smart Cocoon". Stationnée sur la piste d’essais dont dispose l’équipementier au sein du CES de Las Vegas, la voiture porte plutôt bien son nom. Une fois à l’intérieur, les radars et caméras installés mesurent une batterie de caractéristiques : genre, rythme cardiaque, respiration ou encore quantité de vêtements que porte chacun des occupants. Des données qui pourraient être précieuses aux assureurs, par exemple. "Toutes ces données ont vocation à rester dans le véhicule", insiste toutefois Georges de Pelsemaeker, directeur santé et bien-être pour Valeo.

Grâce à ces informations, la voiture est alors capable d’ajuster la température de manière individualisée. Plus chaud pour l’un, plus froid pour l’autre… La température est systématiquement accompagnée d’une couleur adéquate (rouge pour la chaleur, et bleu pour le froid) afin de renforcer la sensation des passagers. Sans compter que ce ne sont plus les traditionnelles bouches d’aération qui font le travail, mais le revêtement intelligent des portières, qui diffuse la chaleur ou le froid. Au total, cette solution développée par Valeo permet de "réduire de 30 à 50% les besoins en climatisation, avec à la clef un gain de 100 kilomètres d’autonomie pour la voiture", souligne Georges de Pelsemaeker.

Faurecia avec Amazon

Si Valeo commence à investir l’habitacle du véhicule, son homologue français Faurecia – qui a exposé pour la première fois au CES – croit fort au potentiel de ce marché. La "vie intelligente à bord" apparaît d’ailleurs comme une priorité stratégique. "Les intérieurs des véhicules n’ont que peu évolué au cours des dernières années. On dirait que les fabricants automobiles manquent d’imagination en la matière, a jugé le président de l’équipementier, Patrick Koller, lors de son intervention à Las Vegas lundi 8 janvier. Or, les solutions que nous fournissons en vue de l’émergence du véhicule autonome peuvent être applicables dès aujourd’hui".

Pour rendre "l’habitacle plus prédictif et individualisé", Faurecia a décidé de multiplier les partenariats. Il travaille ainsi avec l’équipementier allemand ZF sur les sièges, et a annoncé à l’occasion du CES avoir noué un partenariat technique non-exclusif avec Amazon afin d’intégrer les fonctionnalités de l’assistant vocal Alexa dans ses intérieurs. Il y a quelques jours, le groupe avait également annoncé avoir conclu un partenariat avec le cabinet de conseil Accenture afin de travailler notamment sur les "services dédiés à l'amélioration de la santé et du bien-être des conducteurs et passagers". "Nous voulons faire en sorte que les usagers de demain sortent de leur véhicule en meilleure forme que lorsqu’ils y sont entrés", a lancé, ambitieux, Patrick Koller, à l’occasion de son intervention au CES.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus