International

Céréales, porc, oléagineux… Comment le coronavirus affecte les exportations agricoles

Franck Stassi , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les exportations françaises de porc, d'oléagineux et de céréales ont plus ou moins pâti de l’épidémie de Covid-19 selon leur exposition à la Chine et à la croissance économique mondiale. Certaines restent en attente de débarquement, après l'effondrement du fret.

Céréales, porc, oléagineux… Comment le coronavirus affecte les exportations agricoles
La France exporte massivement ses porcs en Chine, pour compenser les pertes dans le cheptel chinois décimé par la peste porcine africaine.
© Janphi63 - Flickr - C.C

Dans le sillage du pétrole, dont la demande dévisse sous l’effet d’un ralentissement économique lié à l’épidémie de coronavirus (Covid-19), les marchés agricoles enregistrent aussi des baisses de prix. Les oléagineux constituent la catégorie la plus touchée. Depuis le début de l’année 2020, les cours du colza ont perdu 10%. Une partie de ces produits étant transformée en agrocarburants, notamment en biodiesel, ils font les frais, dans des proportions moindres, des restrictions de transports.

"Les prix du fret se sont écroulés, puisque l'on a de la marchandise qui ne se transporte plus", rebondit Michel Portier, fondateur du cabinet de conseil en gestion des prix agricoles Agritel. Entre le 2 janvier et le 3 mars, le Baltic Dry Index, l’indice qui mesure le transport en vrac de matières sèches, a  perdu 44,8%, à 539 points. Sur le Baltic Capesize, qui reflète l’activité des vraquiers de 170 000 à 180 000 tonnes, les valeurs sont désormais négatives (-348 au 3 mars, en recul de 121 % depuis le début de l’année). De quoi raviver le débat sur le changement de composition de ces indices, intervenu en 2018.

Les céréales peu touchées

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte