Centres techniques industriels au Maroc : plus de 1,5 million d'euros de financements de projets

Au Maroc, la deuxième édition des appels à projets pour les Centres techniques industriels (CTI) porte sur seize programme de développement validés dans notamment l'automobile, l'énergie, le cuir, les industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques.

Partager
Centres techniques industriels au Maroc : plus de 1,5 million d'euros de financements de projets
Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'industrie du Maroc

Du cash pour les CTI marocains. Six Centres techniques industriels (CTI) vont porter seize projets de développement pour un montant de 17 millions de dirhams soit plus de 1,5 million d'euros. (1000 dirhams = 92 euros).

Les projets seront financés essentiellement par l'Etat, notamment par le Fonds d’appui aux centres techniques (FACET) dans le but de développer l’offre technique en faveur notamment de plus de 860 PME.

La signature du programme s'est déroulée le 31 mars au complexe des CTI au quartier d'affaires de Sidi Mâarouf, à Casablanca, en présence de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie.

Ces contrats s’inscrivent dans le cadre de la convention cadre relative au plan de développement des Centres techniques industriels pour la période 2013-2017, signée entre l'Etat et les filières, le 20 février 2013, lors des assises de l’Industrie tenues à Tanger.

"Le coût global de ces projets est de 17 millions de dirhams. La contribution de l’État, à travers le Fonds d’appui aux centres techniques (Facet), s’élève à près de 14,5 millions de dirhams" indique le ministère de l'industrie dans un communiqué du ministère publié le 31 mars.

Les projets retenus concernent plusieurs secteurs comme ceux du cuir, des matériaux de construction, les industries métallurgiques ou encore l’automobile.

Le Centre des techniques et matériaux de construction (CETEMCO) s'est vu octroyé la plus grosse part avec cinq projets de financement ayant trait à la standardisation du logement, la valorisation des boues issues de l'industrie marbrière et à celle des déchets de démolition.

Autre secteur sélectionné, celui géré par le Centre d’études et de recherches des industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques (CERIMME) qui a capté le cinquième des projets pour 3,5 millions de dirhams. La mise en place d’une plateforme technologique de contrôle des ensembles et sous-ensembles électroniques nécessitera près des deux-tiers du budget alloué au CERIMME avec 2,2 millions de dirhams financés par le Facet.

Le Centre technique des industries des équipements de véhicules (CETIEV) pilotera pour sa part deux contrats de financement. Le premier aura trait à la mise en place d'une plateforme mutualisée pour les PME du secteur. Une structure d’appui technologique pour les sous-traitants d’un budget de 1,3 million de dirhams.

Le second projet porte sur la création d'un laboratoire de contrôle dimensionnel des outillages pour analyser différents besoins relatifs au contrôle métrologique des outillages.

Fruit d’un partenariat public privé (PPP) notamment avec les fédérations et associations professionnelles, l'objectif de cette deuxième édition des appels à projets est de renforcer les capacités organisationnelles et technologiques des CTI afin de leur permettre de répondre aux besoins des différentes filières dans le cadre de la modernisation de l'industrie au Maroc et la croissance des "métiers mondiaux" comme l'automobile ou l'aéronautique.

Selon Moulay Hafid Elalamy cet effort marque "une nouvelle étape dans le processus de maturité de ces centres, leur permettant de se positionner davantage en tant que leviers incontournables pour l’amélioration de la compétitivité de l’industrie nationale".

N.D.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS