Quotidien des Usines

Centre

, , , ,

Publié le

Dossier

 

· 46 projets annoncés ou achevés entre mi-2001 et mi-2002, soit 2.9 % du total France.
· 399,65 millions d'euros engagés, soit 1.0 % du total France.
· 1 640 emplois envisagés à terme, soit 2.5 % du total France.


> Mini-portrait
> 8 investissements marquants
> 8 points noirs
> Les autres investissements


Une année terne


· Des investissements de capacité dans la chimie-pharmacie.
· Deux gros dossiers inquiétants : Giat Industries et Matra Automobile.


L'investissement industriel patine dans la région : " Nous n'avons pas connu une telle pénurie depuis dix ans ", se lamente le responsable d'une agence de développement économique départementale. " Nous sommes certainement parvenus à un point bas... très bas, qui ne peut appeler que le redressement ", tente de rassurer un banquier de la place tourangelle.
Notre enquête fait, en effet, apparaître une carence de projets exogènes ou d'investissements industriels de capacité menés par des entreprises déjà installées, excepté le projet d'unité de filtres à particules engagé par Saint-Gobain et le japonais Ibiden. Ce site devrait être opérationnel cet été. Pour autant, quelques secteurs d'activités, traditionnellement bien implantés sur le territoire, permettent de sauver les apparences.
Il en est ainsi de la cosmétique et de la pharmacie. Au cœur de la Cosmetic Valley, qui s'étend du Pays chartrain au Nord du Loiret, le coréen Pacific Europe, qui formule et conditionne des parfums pour des créateurs tels Lolita Lempicka et De Castelbajac, investit dans une unité de 10 000 mètres carrés. Toujours à Chartres, le danois Novo Nordisk (cartouches d'insuline), qui achève un très important programme de développement, réinjecte 15 millions dans une ligne de stylos injecteurs d'insuline. Quant à Servier, l'un des derniers laboratoires pharmaceutiques indépendants français, il crée sur son fief orléanais un institut d'innovation galénique, avec une cinquantaine de chercheurs.


Une pause dans la logistique
Les opérateurs de centres d'appels ne démentent toujours pas leur intérêt pour la région et ne limitent d'ailleurs pas leurs projets à sa frange septentrionale. Le groupe Teleperformance, qui exploite en direct ou via des filiales plusieurs unités sur l'agglomération orléanaise a inauguré un bâtiment de 3 000 mètres carrés (320 salariés), essentiellement dédié à Bouygues Telecom. Une autre unité Teleperformance, de taille comparable, pourrait être mise en chantier avant fin 2004. Infomobile, filiale de Bouygues, qui exploite un important centre d'appels à Bourges (Cher), avec 250 personnes, évoque la création d'un second plateau à proximité.
A l'inverse, la logistique marque le pas, au-delà de la construction à Châteauroux (Indre) d'une importante plate-forme de ré-éclatement par Spicers. Le secteur est à la fois freiné par la pénurie de foncier - un phénomène qui caractérise surtout le Loiret, sa terre d'élection - et, par les réticences des collectivités qui redoutent le trop-plein et les nuisances associées à cette activité.

Un moral en berne
Surtout, les quelques projets relevés ici ne parviennent plus à apaiser les responsables régionaux du développement. Ils continuent légitimement à appréhender l'issue de certains dossiers. Il en ainsi à Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher), où on envisage chez Matra Automobiles entre 400... et 800 suppressions d'emplois. Le chiffre final sera évidemment fonction des résultats commerciaux de l 'Avantime, le véhicule qui remplace partiellement l'Espace sur les chaînes. Par ailleurs, la descente aux enfers de l'industrie de l'armement, essentiellement présente dans le Cher, reste d'actualité : comme en témoigne les difficultés chroniques de Giat Industries à Bourges.

Jean Christophe SAVATTIER



MINI-PORTRAIT


Moktar Mejladi, P-dg de Pakameco à Mormant-sur-Vernisson (45)


Il monte un projet à la " campagne "

A 45 ans, Moktar Mejladi est à la tête de Pakameco, une entreprise qui fait le bonheur du Montargeois et de ce père de famille de trois enfants. Installée depuis 1993 à Mormant-sur-Vernisson, une petite commune limitrophe de Montargis (Loiret), cette entreprise a en effet créé localement près de 70 emplois et investi sur le site plus de 4,5 millions d'euros.
La genèse de ce projet est exemplaire. Moktar Mejladi, comptable conseil de la société francilienne Erels, avait remarqué que la mise sous blister de certains produits de bricolage (dont les patins de portes Téflon) fabriqués par son client, pouvait être prise en charge par un prestataire extérieur. Pakamaco, spécialisée dans le thermoformage, la mise sous blister, réalise aujourd'hui plus de 50 % avec des distributeurs spécialisés dans le bricolage. Seul accroc - légitime - au pacte passé avec sa région d'accueil : la création d'une filiale en Tunisie décidée en grande partie pour pallier " le choc des 35 heures ".



8 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 

Delphi Diesel Systems (Etats-Unis)
Automobile
Doublement de capacité
Spécialisée dans les systèmes d'injection Diesel, l'usine Delphi Diesel Systems de Blois (Loir-et-Cher) lance d'importants investissements pour doubler sa production à l'horizon 2004-2005. Après la centaine de millions d'euros engagés ces deux dernières années, ce sont 111 millions d'euros (dont 55,5 millions pour la région Centre) qui seront répartis entre Blois (41), qui compte 1 800 salariés et La Rochelle (17), fort de 600 salariés, sans que la direction en précise la ventilation. Idem pour le nombre d'embauches, mais, de source interne, on évoque le recrutement de 300 personnes pour Blois, en plus des 50 à 60 ingénieurs qui rejoindront le site cette année.

Pacific Europe (Corée)
Parfums
Une nouvelle unité européenne

Porté par le succès des parfums des griffes Lolita Lempicka et De Castelbajac, Pacific Europe investit 15 millions d'euros dans le transfert de ses activités dans une usine de 15 000 mètres carrés, bâtie sur le Jardin d'entreprises, la nouvelle zone d'activité intercommunale de Chartres (28). Le groupe coréen libèrera ainsi, avant la fin de 2003, l'ancienne usine Fabergé située en centre-ville. La capacité de production sera doublée pour les produits blancs (soins) et triplée pour les produits alcooliques (parfums et eaux de toilettes). A terme, une cinquantaine d'emplois devraient s'ajouter à la centaine existante.

Novo Nordisk Pharmaceutique (Danemark)
Pharmacie
Diversification du site

Spécialisée dans les cartouches d'insuline, l'usine chartraine (28) de Novo-Nordisk se dote d'une ligne de production de stylos injecteurs d'insuline de dernière génération (FlexPen). Cette unité, qui emploie 350 salariés, investira 15 millions d'euros d'ici à fin 2003 dans le réaménagement des locaux et l'acquisition d'équipements industriels. Une cinquantaine d'emplois seront créés pour l'occasion, ils s'ajouteront à une première cinquantaine, dont l'embauche est programmée avant la fin de cette année.

Pole Position (France)
Ameublement
Regroupement des activités

Pole Position, qui fabrique et importe des canapés, regroupe ses activités dans une nouvelle unité de 20 000 mètres carrés, en zone industrielle de La Chapelle-Saint-Ursin (18). Le projet qui représente un investissement de 10 millions d'euros devrait être opérationnel à la fin de l'été. Pole Position, qui emploie 250 salariés répartis essentiellement sur les sites de Bourges et de Saint-Germain-du-Puy (18), devrait créer une cinquantaine d'emplois dans le cadre de ce programme.

Bovida (France)
Agroalimentaire
Délocalisation dans le Cher

Spécialisée dans l'élaboration de produits aromatiques à base d'épices et la distribution de matériels pour la restauration collective, la société Bovida quitte Nanterre (Hauts-de-Seine) pour s'installer, dès cet été, au Subdray (18), près de Bourges. Ce projet, de 7,6 millions d'euros, donnera lieu à la construction d'un bâtiment de 15 000 mètres carrés, dont les deux tiers consacrés au stockage. La partie industrielle sera essentiellement composée d'activités de trituration des épices. Bovida a annoncé la création de 240 emplois in situ.

Teleperformance (France)
Centre d'appels
Une seconde plate-forme

Le groupe Teleperformance a inauguré en avril 2002 un bâtiment de 3 000 mètres carrés (3 millions d'euros d'investissements) construit en blanc par la société mixte d'aménagement Semdo. Cette unité, qui travaille à 70 % pour Bouygues Telecom, emploie à ce jour près de 320 salariés (dont 70 % en CDI) et devrait facilement honorer ses engagements sur le front de l'emploi (450 salariés à fin 2003). La direction du site d'Orléans (45) a confirmé que selon les termes du contrat signé avec les collectivités, un second bâtiment en blanc doté d'une surface comparable pourrait être mis en chantier d'ici la fin 2004.

Servier (France)
Pharmacie
Une unité de recherche

Les laboratoires Servier construiront leur " Institut d'Innovation Galénique " à Orléans (45). Ce bâtiment de 6 500 mètres carrés accueillera, courant 2003, une cinquantaine de chercheurs et des équipements de très haut niveau situant l'Institut " parmi les plus performants d'Europe ". Le projet représente un investissement de 8 millions d'euros. Servier exploite déjà à Orléans un centre de pharmacocinétique et une unité d'appui clinique.

Brancher (France)
Chimie
Une nouvelle unité

Ce fabricant d'encres pour l'industrie graphique a inauguré, fin 2001, son site industriel de Tremblay-les-Villages (28). Pour 11,4 millions d'euros, l'entreprise s'est implantée d'une part dans un bâtiment tertiaire de 1 200 mètres carrés (R&D) et dans un bâtiment de 9 000 mètres carrés dédié à la production et au stockage.

 


8 POINTS NOIRS

Citation

Christophe Pessoa, secrétaire du CCE et délégué syndical Unsa de Matra Automobile

" La situation sur le site de Romorantin, qui compte 1 850 salariés, est très délicate. Fin septembre, nous allons perdre la fabrication de l'Espace. Dans ces conditions, il sera difficile de baser la gestion des effectifs sur les seuls départs volontaires... ".

· La société Gilles Leroux (France), qui emploie 290 salariés à Semoy (45), réputée mondialement pour son activité de fabrication de machines à produire des cartes à puces (dont les cartes SIM), fait l'objet depuis fin 2001 d'une procédure de redressement judiciaire. La crise est la conséquence du retournement brutal du marché de la téléphonie mobile.

· Matra Automobile à Romorantin-Lanthenay (41) devrait prochainement annoncer un plan de restructuration portant sur 400 à 800 suppressions d'emplois. Fin septembre, l'usine doit définitivement cesser la fabrication du monospace Espace Renault, produit aujourd'hui à la cadence de 800 véhicules par semaine. A cette date, l'unité (1 850 personnes) ne sera plus employée qu'à la fabrication de l'Avantime (400 véhicules par semaine). Quant à la production du véhicule de loisirs (connu sous le nom de code de M72), elle ne sera engagée qu'en juillet 2003.

· L'équipementier français de l'automobile Valeo annonce la fermeture de deux de ses filiales régionales spécialisées dans le câblage électronique. Il s'agit de Cablea à Dreux (Eure-et-Loir) et de Sylea à Bellegarde (Loiret). Ce projet entraînera la suppression d'environ 450 postes (dont 330 à Dreux). La direction de Valeo s'est engagée à n'effectuer aucun licenciement sec.

· Le façonnier pharmaceutique Biophélia, qui exploite deux usines à Monts et à Chambray-lès-Tours en Indre-et-Loire (environ 200 salariés), est en crise. Cette entreprise, entrée en mai 2001 dans le giron du holding luxembourgeois NextPharma (dont le capital est principalement détenu par le Crédit suisse First Boston) a annoncé un résultat d'exploitation négatif sur 2001 de 3,4 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 16,6 millions d'euros. Le fondateur, Dominique Moreau, a été révoqué. Une source proche de l'entreprise indique que l'actionnaire chercherait à céder Biophélia.

· Le fabricant français de cravates Thiercelin à Bléré (37) a été placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Tours. Les 140 salariés (dont près de 80 travailleurs à domicile) que cette entreprise en difficulté avait conservé après une première vague de licenciements, ont été progressivement licenciés.

· Le groupe public d'armement terrestre Giat Industries poursuit sa descente aux enfers : selon les syndicats, la direction préparerait la suppression pure et simple de six de ses dix unités industrielles. Ce projet ne maintiendrait en activité (mais, avec quels effectifs ?) que les sites de Satory, également siège social, dans les Yvelines, Bourges (Cher), Roanne et Saint-Chamond (Loire).

· L'unité du canadien Nortel Networks à Châteaudun (28), spécialisée dans les équipements de réseaux pour les opérateurs de téléphonie mobile, a perdu sur l'exercice 2001 près de 216 salariés (essentiellement via des départs volontaires et des mesures d'âge). Ces départs ont ramené les effectifs de cette unité à 400 personnes à janvier 2002.

· La Société Européenne d'Agencement (France), spécialisée dans l'agencement d'intérieurs et de locaux d'activité, a été placée en liquidation judiciaire en avril 2002. Cette entreprise qui emploie plus de 250 salariés était implantée à Preuilly-sur-Claise (37) via la société Dennery qu'elle avait acquise, et à Saint-Jean-de-la-Ruelle dans le Loiret.




LES AUTRES INVESTISSEMENTS

 

AERONAUTIQUE-ARMEMENT-CONSTRUCTION NAVALE

Sicma Aeroseat (Zodiac, France)
4 millions d'euros

Issoudun (36)
Déploiement de nouveaux moyens industriels pour cette unité de sièges pour avions.
2002


AGROALIMENTAIRE

Européenne d'Embouteillage (Schweppes/San Benedetto, Royaume-Uni/Italie)
10,6 millions d'euros

Donnery (45)
4ème ligne de production d'embouteillage de sodas et d'eau de source.
Opérationnel avril 2002
20 emplois

INRA (France)
9,15 millions d'euros

Nouzilly (37)
Centre de recherche sur les maladies à prions.
2002-2004

Sucrerie Distillerie d'Artenay (France)
3,5 millions d'euros

Artenay (45)
Déploiement d'un turboalternateur.
2002

Biscottes Bougard (France)
3 millions d'euros

Amboise (37)
Ligne de fabrication de biscottes.
2002
30 emplois

Kremer (France)
2 millions d'euros

Argenton-sur-Creuse (36)
Lancement d'une gamme snacking et accroissement de production de pâtisseries fraîches surgelées.
2002-2004
20 emplois


AMEUBLEMENT

Derez (France)
2 millions d'euros

Mignières (28)
Unité de découpe de mousse pour l'ameublement.
2002-Courant 2003
10 emplois d'ici deux à trois ans


AUTOMOBILE

Saint-Jean Composants Moteurs (TRW, Etats-Unis)
13,6 millions d'euros

Saint-Jean-de-la-Ruelle (45)
Modernisation et automatisation du process d'une unité qui fabrique des axes de commande de boîtes de vitesse.
2002

Arvin Meritor (Etats-Unis)
8,4 millions d'euros

Sully-sur-Loire (45)
Unité de lève-vitres.
2002-2003

Paulstra (Hutchinson/TotalFinaElf, France)
3,8 millions d'euros

Châteaudun (28)
Atelier spécialisé dans le traitement de surfaces dans cette unité de production de supports destinés à l'industrie de l'automobile.
2002-2003

HPI-Enerflux (Koyo/Toyota, Japon)
2 millions d'euros

Blois (41)
Ligne de production de pompes à engrenage pour directions assistées.
2002-Courant 2003


CHIMIE-PHARMACIE

Isochem (SNPE, France)
15 millions d'euros

Pithiviers (45)
Atelier dédié à la fabrication d'un anti-ulcéreux.
Opérationnel novembre 2001

Sanofi-Synthélabo (France)
14,5 millions d'euros

Tours (37)
Lignes de production de médicaments.
2002
40 emplois

Wyeth-Lederlé (Etats-Unis)
6,5 millions d'euros

Blois (41)
Extension sur 6 000 mètres carrés de l'unité dédiée à la logistique.
Opérationnel janvier 2003

Laboratoires Chemineau (France)
5 millions d'euros

Vouvray (37)
Bâtiment de stockage aux normes FDA.
Opérationnel été 2002

VWR International (Etats-Unis)
5 millions d'euros

Briare (45)
Bâtiment de stockage et équipements de production pour ce logisticien spécialisé dans les produits pharmaceutiques.
2002-2003
30 emplois

B.Braun Médical (Allemagne)
4,5 millions d'euros

Nogent-le-Rotrou (28)
Lignes de production et de conditionnement de matériels médical à usage unique.
2002

Baxter (Etats-Unis)
4,5 millions d'euros

Lacs (36)
Industrialisation d'un procédé d'inactivation des agents infectieux du sang.
2002-2005
40 emplois

Delpharm (Aguettant, France)
4 millions d'euros

Chambray-lès-Tours (37)
Equipements de production et station de traitement d'effluents.
2002

Procter & Gamble (Etats-Unis)
4 millions d'euros

Blois (41)
Extension du site dédié au conditionnement de produits de soins.
2002
40 emplois

LCA (France)
2,6 millions d'euro
s
Chartres (28)
Unité de biotechnologie pour chirurgie oculaire.
2002
15 emplois

3M Santé (Etats-Unis)
2,5 millions d'euro
s
Pithiviers (45)
Renouvellement et mise aux normes de la salle blanche et de la station de traitement des effluents.
2002-2003

Shiseido International France (Japon)
2,3 millions d'euros

Gien et Ormes (45)
Aménagement des bâtiments existants et industrialisation de tâches manuelles de ces unités de produits cosmétiques et parfums.
2002

Adonis (Alban Muller, France)
2 millions d'euros

Fontenay-sur-Eure (28)
Extension sur 3 600 mètres carrés, doublement des capacités de traitement de plantes.
Opérationnel juin 2002
30 emplois

Nypro France (Etats-Unis)
2 millions d'euros

Fontenay-sur-Eure (28)
Extension du site spécialisé dans les emballages pour l'industrie pharmaceutique.
2002
30 emplois


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Universal Multimedia (France)
3 millions d'euros

Ferrières-en-Gâtinais (45)
Extension d'une unité d'écrans plats à technologie plasma.
2002
70 emplois à terme


ENVIRONNEMENT

CRT Plasma Laser (France)
6,2 millions d'euros

Salbris (41)
Unité de recherche spécialisée dans l'étude des procédés de dépollution des gaz.
2003-2005
15 emplois

TSSC (France)
2 millions d'euros

Nogent-sur-Vernisson (45)
Transfert de cette société d'entretien et de maintenance de compacteurs à déchets, dans de nouveaux locaux à construire d'une superficie de 6 000 mètres carrés.
2002-2003
10 emplois


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

Ibiden (Ibiden/Saint-Gobain, Japon/France)
61 millions d'euros

Courtenay (45)
Usine de filtres à particules.
Opérationnel été 2002
90 emplois

Valembal (France)
3 millions d'euros

Saint-Cyr-en-Val (45)
Unité de production d'emballages plastiques.
Opérationnel septembre 2002


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Giennoise de Chaudronnerie (France)
4 millions d'euros

Gien (45)
Unité de chaudronnerie industrielle.
2002

Denison Hydraulics (Royaume-Uni)
2 millions d'euros

Vierzon (18)
Bâtiments et renouvellement de matériels de production de pompes et moteurs hydrauliques.
Opérationnel fin 2001


METALLURGIE-SIDERURGIE

Azynox (France)
3 millions d'euros

Esvres (37)
Usine de 10 000 mètres carrés pour le traitement des métaux.
Opérationnel fin 2002-début 2003


TEXTILE-CUIR-HABILLEMENT

Ateliers Louis Vuitton (LVMH, France)
7 millions d'euros

Issoudun (36)
Unité de petite maroquinerie.
Opérationnel février 2002
50 emplois


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

UTL (Dentressangle, France)
20 millions d'euros

Ormes (45)
Plate-forme logistique de 45 000 mètres carrés financée par l'américain Prologis.
Opérationnel début 2002
200 à 250 emplois

Dusolier (Calberson, France)
12 millions d'euros

Parçay-Messlay (37)
Plate-forme de transit et siège social.
Opérationnel début 2003

Spicers (Royaume-Uni)
11 millions d'euros

Châteauroux (36)
Plate forme logistique dédiée aux produits de la gamme Callipage (papeterie et articles de bureau).
Opérationnel début 2003
70 emplois

Transports Huillet (France)
3,5 millions d'euros

Dreux (28)
Plate-forme de 10 000 mètres carrés.
2002
10 emplois


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte