Centre : Un seul site pour air liquide medical

ALM, filiale d'Air liquide Santé, a retenu le Loiret pour regrouper ses activités et se développer. Près de 60 millions de francs seront investis dans un site unique de production pour ses matériels chirurgicaux.

Partager



CENTRE

UN SEUL SITE POUR AIR LIQUIDE MEDICAL

ALM, filiale d'Air liquide Santé, a retenu le Loiret pour regrouper ses activités et se développer. Près de 60 millions de francs seront investis dans un site unique de production pour ses matériels chirurgicaux.

Placée désormais sur une trajectoire ambitieuse, Air liquide Santé entend rationaliser ses productions. D'ici à la fin du premier semestre de 1997, l'entreprise va regrouper l'ensemble des moyens industriels, la recherche et la direction générale de sa filiale ALM, spécialisée dans la fabrication d'équipements de blocs opératoires, à Ardon, au sud d'Orléans, sur le parc d'activités de Limère.

Une centaine de recrutements prévus

Cette opération se traduira sur le plan des effectifs. D'ici à trois ans, entre 200 et 250 personnes - dont une centaine de recrutements - travailleront sur ce site, qui rassemblera les ateliers d'outillage et d'assemblage précédemment installés en région parisienne, à Romainville (Seine-Saint-Denis), le centre de stockage d'Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne), la recherche, les services administratifs et commerciaux, ainsi que la direction générale du Pré-Saint-Gervais Seine-Saint-Denis). Les installations de sa filiale Mathieu Marzet, à Saint-Ay, dans le Loiret, seront également transférées. Au prix d'un investissement approchant les 60 millions de francs, le site d'Ardon produira, pour l'ensemble de la société et de ses filiales américaine et britannique, la totalité des gammes d'éclairages opératoires, notamment la nouvelle génération d'éclairages à prismes, dont l'entreprise est le leader mondial depuis l'achat, en juillet 1993, de la division lumière froide d'Angénieux. Elle fabriquera également les diverses tables d'opération conventionnelles mécaniques et motorisées ainsi que les tables à système transfert motorisé. Le site produira enfin la nouvelle ligne de bras de distribution de fluides en salle d'opération, principalement destinés à l'anesthésie et à la réanimation. Ainsi, 45 millions de francs seront investis dans la construction de l'usine et ses équipements ainsi que dans la mise en place d'un nouveau système d'informatique pour la gestion de la production, les finances et le marketing. A terme, l'usine, le service de recherche, les bureaux occuperont une superficie couverte de 13 000 mètres carrés sur un terrain de 6,5 hectares acheté à Hitachi (via une société de crédit- bail) pour 3 millions de francs. Le site actuel de Romainville, qui compte 89 salariés - auxquels la direction a proposé la délocalisation - sera cédé au groupe Patrick Balloffet, qui reprendra l'usinage (25 emplois conservés) et restera l'un des principaux sous-traitants d'Air liquide Santé. D'autre part, la cession du site de Saint-Ay (34 salariés) est encore en discussion.

Les collectivités locales ont apporté 25 % du financement

" Nous avons décidé, explique Thierry Vetter, nouveau directeur général d'ALM, d'abandonner l'usinage, qui n'est pas véritablement notre métier, afin de mieux nous concentrer sur la recherche et le développement, l'industrialisation des méthodes, l'assemblage, le contrôle et les tests de nos produits, qui sont certifiés ISO 9001 et portent le marquage CE. " Ce recentrage des activités d'ALS a été soutenu par les collectivités locales à hauteur de 16 millions de francs, répartis entre la ville d'Orléans, le département du Loiret et le Conseil régional du Centre.Alain Jemain



ALS, un spécialiste des gaz médicaux

Créée en juillet 1995, ALS est une filiale du groupe Air liquide dirigée par Yves Lyon-Caen. Elle a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 3,35 milliards de francs.

ALS rassemble les activités exercées dans le monde par la CFPO dans les gaz médicaux (63 % du chiffre d'affaires), les appareils d'anesthésie-réanimation de Taema et les tables et éclairages opératoires d'ALM (14 %), ainsi que les soins aux domiciles de patients du réseau ViltalAire (23 %).

ALM, créée en 1978 pour concevoir, fabriquer et installer ou distribuer tous les matériels destinés à l'équipement du bloc opératoire, travaille dans quarante pays, principalement en France, en Italie, en Espagne et au Portugal, en Belgique et, depuis peu, au Japon, en Inde, au Canada (après l'achat d'ARS, le leader canadien des soins respiratoires) et en Australie (après l'acquisition de Braids, spécialisée dans le traitement de l'apnée du sommeil).

En éclairage opératoire, ALM occupe 33 % du marché américain et 7 % du marché japonais. Elle équipera prochainement un grand hôpital de Pékin.

Une direction " recherche et développement " a été mise sur pied en 1995 sous la responsabilité de Frédéric Richard.

ALS vient de prendre 34 % du capital de la société familiale Anios, leader français de l'hygiène hospitalière (200 millions de francs de chiffre d'affaires).

USINE NOUVELLE N°2552

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS