International

Centre/Auvergne/Limousin

, , , ,

Publié le

Dossier

- 72 projets annoncés ou achevés entre mi-2002 et mi-2003, soit 7% du total de la France
- 969,67millions d'euros engagés, soit 3% du total de la France
- 1 759 emplois envisagés à terme, soit 4% du total de la France

> 11 investissements marquants
> Les points noirs
> Les autres investissements

La chimie-pharmacie avant tout

-La filière pharmaceutique renoue avec les investissements de capacité dans le Centre.
-L'Auvergne attend beaucoup de l'achèvement de grandes infrastructures de transport (A89, viaduc de Millau).
-La délocalisation d'activités de production à faible valeur ajoutée s'accélère sur l'ensemble du territoire.
-Le bassin d'emploi de la Sologne est très durement touché, avec la fin des activités de Matra Automobile.

En région Centre, l'industrie du médicament se porte bien. Sur ce territoire, les grandes unités pharmaceutiques investissent à tour de bras cette année. Ainsi, Servier, dopé par l'export et le lancement de nouvelles spécialités thérapeutiques (ostéoporose, dépression, affections cardiovasculaires), engage la construction d'une usine à Gidy (45), près d'un site existant. Ce projet de 56 millions d'euros générera la création d'une centaine d'emplois qui viendront s'ajouter aux 734 salariés employés à ce jour. A Chartres (28), Novo Nordisk investit dans la fabrication du FlexPen, un stylo-injecteur d'insuline pré-rempli. Et, le groupe danois, qui « profite » du développement épidémique des diabètes de type II, envisage déjà de futures extensions.
Cette bonne santé de la filière pharmaceutique ne se limite pas aux grosses unités. Les façonniers bénéficient du mouvement d'externalisation des activités de production, engagé par les grands laboratoires. En témoigne, le programme d'investissement triennal mené par Biophélia (Nextpharma) à Chambray-lès-Tours et à Monts (37).

Délocalisations vers l'Europe orientale

Naturellement, tout n'est pas à l'image de ce secteur : le Centre, et notamment le bassin d'emploi de Romorantin/Lanthenay/Salbris, déjà éprouvé par la restructuration de l'industrie de l'armement, pâtit de la fermeture de Matra Automobile (1 000 emplois supprimés) et, plus généralement, d'un mouvement de délocalisation d'activités de production à faible valeur ajoutée vers l'Europe orientale. Le transfert de la fabrication de tubes cathodiques vers la Hongrie, annoncé par Philips EGP à Dreux, est l'une des meilleures illustrations du phénomène.
En Auvergne, il serait exagéré d'évoquer une « situation florissante », admet Franck Alcaraz, chef de la mission économique au Conseil régional d'Auvergne. Toutefois, il semble que le pire ait pu être évité. « Les PMI du secteur de la mécanique ou du caoutchouc sont confrontées à la concurrence des pays où le coût du travail est moindre, poursuit-il. Mais, le tissu industriel résiste plutôt bien ». Les promoteurs locaux du développement économique anticipent d'ailleurs la montée en puissance de certaines activités, et notamment la logistique qui devrait pleinement profiter de l'achèvement de l'A89 et de l'exploitation du Viaduc de Millau.
Certains projets d'envergure sont enfin annoncés dès 2003, tel celui mené par les laboratoires MSD-Chibret qui doublent à Riom (63) les capacités de production d'un antibiotique, ou celui de Cap Gemini à Clermont-Ferrand (63) en passe d'implanter un centre européen de développement.
Quant à Michelin, qui a prévu d'engager en 2003 près de 290 millions d'euros sur l'ensemble de ses sites français, il continue « à s'impliquer fortement au bénéfice du développement local en accompagnant de nombreux projets de développement et de créations d'entreprises », affirme Franck Alcaraz.
Dans le Limousin, l'heure est « à la frilosité », avance Olivier Mathé, chargé de mission au Conseil régional. Le secteur de la porcelaine traverse une phase de restructuration profonde, comme en témoigne la reprise de Haviland & Parlon par les porcelaines Bernardaud. Surtout, la volonté du géant du matériel électrique Legrand, très implanté localement, de réinternaliser de l'activité pèse sur les sous-traitants. Toutefois, « le catastrophisme n'est pas de mise ». Si de nombreux projets se situent entre 500 000 et 1 million d'euros, quelques beaux dossiers dépassent cette barre fatidique tels ceux réalisé par International Paper à Saillat-sur-Vienne (87) ou engagé par Renault Trucks à Limoges (87), qui achèvera en septembre 2003 sa nouvelle unité de production pour 18,5 millions d'euros.

Anne Bohbot et Jean-Christophe Savattier

11 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 


Servier (France)
Pharmacie
Doublement des installations
A Gidy (45), les laboratoires Servier vont engager la construction d'une usine « miroir », qui sera édifiée en face d'un premier site de production. Ce projet représente un investissement de 56 millions d'euros. L'usine accueillera une centrale de pesées, un atelier de fabrication et des lignes de conditionnement et d'expédition. Elle devrait être opérationnelle au printemps de 2004. Le projet, qui génèrera une centaine d'emplois, est lié à la percée de Servier à l'international et au lancement de nouveaux médicaments (cardio-vasculaire, ostéoporose, dépression).

Novo Nordisk (Danemark)
Pharmacie
De nouvelles fabrications de stylos-injecteurs
A Chartres (28), Novo Nordisk vient d'inaugurer une unité de fabrication de stylos injecteurs d'insuline pré-remplis, le Flex Pen. Ce projet a représenté un investissement de 15 millions d'euros et généré l'embauche d'une centaine de salariés. La capacité de production du FlexPen sera de l'ordre de 20 millions d'unités par an. Le site, de 450 salariés, produit déjà 7,1 millions de cartouches d'insuline.

Elco-Brandt (France)
Logistique
Une plate-forme dans le Loiret
Le groupe Elco-Brandt, numéro un français de l'électroménager, se dote d'une plate-forme logistique de 70 000 mètres carrés à Meung-sur-Loire (45). Ces locaux qui représentent un investissement de 29 millions d'euros sont construits par le transporteur logisticien Deret qui les louera à Elco-Brandt. L'ensemble du projet, qui a été mené en deux tranches, devrait être opérationnel en juillet 2003. La prestation logistique sera sous-traitée à ABX Logistic qui recrutera 125 personnes sur le site.

Reckitt Benckiser (Royaume-Uni)
Chimie
Le boom des lingettes
A Chartres (28), Reckitt-Benckiser (300 salariés), spécialisé dans la fabrication de produits d'hygiène, poursuit un programme de développement de 50 millions d'euros, débuté en 2001, qui s'étalera jusqu'à fin 2005. Cette enveloppe financera une extension de 3 000 mètres carrés, une augmentation globale de la capacité, l'implantation de nouvelles lignes de fabrication de lingettes et le transfert des activités de fabrication de la lessive St-Marc réalisées auparavant à Epernon (28). Une centaine d'emplois seront créés.

Sophartex (Bouchara/Recordarti, France/Italie)
Pharmacie
Extension et accroissement de 25 % des capacités
A Vernouillet (28), les laboratoires Sophartex (330 salariés), spécialisés dans la fabrication de formes pharmaceutiques, ont engagé en début d'année un programme d'augmentation de leurs capacités productives de 25 %. Cet investissement de 9 millions d'euros sera composé d'une extension sur 8 000 mètres carrés, de l'installation de nouveaux équipements de mélange/granulation et de conditionnement. Ce projet, achevé avant la fin de 2004, s'accompagne de la création d'une quarantaine d'emplois.

Cofpa/Compagnie des feutres pour papeteries et tissus industriels (France)
Matériaux
Produire pour l'industrie du non-tissé
La Cofpa construit une usine de 6 000 mètres carrés sur le parc d'activités de Saint-Junien (87). Ce projet, opérationnel début 2004, représente un investissement de 12 millions d'euros. La Cofpa est spécialisée dans les supports techniques destinés à l'industrie du non-tissé (vêtements jetables, lingettes nettoyantes, couche-culottes, nappes).

Biophélia (NextPharma, Luxembourg)
Pharmacie
Un triplement de la production de formes sèches et liquides
Le façonnier pharmaceutique Biophélia, implanté sur deux sites à Chambray-lès-Tours (37) et à Monts (37), s'engage dans un programme triennal (début 2003/fin 2005) d'investissement de 6 millions d'euros. Il accompagnera le plan d'affaires du laboratoire qui vise à accroître le chiffre d'affaires de 50 % sur la période et à tripler la capacité de production. L'investissement porte sur l'acquisition de cuves, de lignes de remplissage et de conditionnement. Le site de Chambray est spécialisé dans les formes liquides, celui de Monts dans les formes sèches.

International Paper (Etats-Unis)
Papier
Modernisation d'une machine
Le fabricant de papier International Paper vient d'achever un programme d'adaptation de son outil industriel et de modernisation d'une machine à papier à Saillat-sur-Vienne (87), qui a nécessité un investissement de 19 millions d'euros. Cette machine reconditionnée produira des papiers haut de gamme destinés à l'impression couleur. Une dizaine d'emplois ont été créés.

Norgine Pharma (France)
Pharmacie
Transfert de production du Pyralvex
L'unité de Dreux (28) de Norgine Pharma (150 salariés) a engagé en fin d'année 2002 un investissement de 6,7 millions d'euros destiné à accompagner le transfert de production, en provenance de Grande-Bretagne, du Pyralvex, une solution traitant les lésions inflammatoires buccales. A l'issue de ce programme, opérationnel à la fin de 2004, l'usine sera dédiée à 85 % à la production de médicaments liquides, le reste se répartissant entre les formes sèches et pâteuses. Une douzaine d'emplois seront créés.

MSD-Chibret (Merck, Etats-Unis)
Pharmacie
Doublement des capacités de production d'un antibiotique
A Riom (63), les laboratoires MSD-Chibret (720 salariés), spécialisés dans les formes liquides stériles, ont lancé l'installation d'une deuxième ligne de production d'un antibiotique injectable, l'Invanz. Ce projet qui sera opérationnel avant fin 2004 représente un investissement de 91,5 millions d'euros. Il vise à doubler les capacités d'une première ligne de production de ce médicament opérationnelle depuis le début de 2002. La capacité totale devrait ainsi atteindre à terme les 18 millions d'unités.

Sifa (France)
Métallurgie
Une usine dédiée à l'assemblage de culasses
La fonderie Sifa à Orléans (45), spécialisée dans la fonderie de pièces d'aluminium, crée une usine de 5 000 mètres carrés à Salbris (41) sur la friche de Giat Industries. Ce site, auquel une enveloppe globale d'environ 15 millions d'euros sera consacrée, sera dédié à l'usinage et à l'assemblage de culasses automobiles. L'usine, qui emploiera une centaine de salariés d'ici à trois ans, devrait lancer la production en septembre 2004.



LES POINTS NOIRS

L'usine Matra Automobile de Romorantin-Lanthenay (41), qui employait près de 1 000 personnes, a cessé toute activité de production au printemps de 2003, suite à l'abandon par Renault de la commercialisation de l'Avantime qui était fabriqué sur place. Il ne resterait plus à Romorantin-Lanthenay qu'une unité de pièces de rechange d'une centaine de salariés.

Matra Ventures Composites (MVC) au Theillay (41), filiale de Matra Automobile et de Peguform, a été placée en redressement judiciaire en mars 2002. Des repreneurs seraient sur les rangs dont l'équipementier automobile transalpin Ranger. Un plan social paraît inévitable. MVC emploie 500 salariés au Theillay.

Caillau à Romorantin-Lanthenay (41), spécialisé dans les colliers de serrages pour l'automobile et l'aéronautique, transférera une partie de ses activités vers une unité sous-traitante, basée en Pologne. Cette délocalisation se traduirait par la suppression de plusieurs dizaines de postes.

Philips EGP à Dreux (28), une unité de fabrication de téléviseurs de 910 salariés, va transférer une partie de sa production de TV à tubes cathodiques vers une usine du groupe néerlandais basée à Szekesfehervar (Hongrie). Ce projet, qui sera achevé avant la fin de l'année, entraînera la suppression de 295 postes.

Citation
« La création à Dreux d'une unité de production LCD est plutôt une bonne nouvelle. Toutefois, avec l'érosion du prix des écrans plats, Philips risque à moyen terme de ne plus dégager assez de bénéfice sur ses produits et de délocaliser à son tour cette activité ».
Marie-Astrid Bouchery, déléguée syndicale CGT de Philips EGP, à Dreux (28).

L'unité de produits d'entretien (200 salariés) du groupe Alizol à Ouzouer-sur-Trézée (45), en redressement judiciaire depuis juin 2002, n'évitera pas une sévère restructuration. L'usine, dans l'attente d'un repreneur, a perdu des clients importants tel le groupe américain Procter & Gamble.

Les Chaussures Labelle à Saint-Amand-Montrond (18), en redressement judiciaire depuis septembre 2002, ont fermé leurs portes fin 2002. Ce site, spécialisé dans les chaussures en caoutchouc, qui a compté jusqu'à 300 salariés, n'employait plus que 116 salariés au moment de la fermeture.

La Cibem à Azay-le-Rideau (37), spécialisée dans les emballages pour l'industrie agroalimentaire (notamment la fabrication de boîtes de camemberts), en redressement judiciaire depuis septembre 2002, a annoncé fin 2002, la suppression de 84 des 155 emplois.

Le holding APM Group, dirigé par l'industriel André Péronnet, va reprendre les fonderies Valfond à Bléré (37) qui emploient 290 salariés. Ce projet devrait entraîner la suppression de 160 emplois. Cette unité est spécialisée dans les fourchettes de boîtes de vitesse.

Deshors Mécanique International à Brive-la-Gaillarde (19) a engagé en mars 2003 un plan social qui va se solder par la suppression de 92 des 480 salariés de ce fabricant de moules de pneus et de corps de turbines. L'entreprise a connu en 2002 un effondrement des commandes des industriels du caoutchouc.

Mécatronic, installée à Riom (63), a été liquidée au printemps de 2003. Spécialisée dans les pièces de mécanique de précision, l'entreprise employait 112 salariés. La perte de son principal client et les difficultés touchant le secteur de l'armement, lui ont été fatal.

L'irlandais Arrow a fermé en juillet 2002 son usine d'abattage et de découpe de porcs de Lapalisse (03) qui employait 181 personnes. Une décision prise suite à des difficultés d'approvisionnement local, qui ont empêché l'entreprise de réaliser son projet initial.

L'Outilleur Auvergnat a été placé en liquidation judiciaire fin 2002. Ce spécialiste de la vente itinérante d'outillage, installé à Cussac-sur-Loire (43), employait encore 140 salariés.

L'usine d'équarrissage Saria de Bayet, à Cusset (03), a été placée sous surveillance judiciaire en novembre dernier, reconnue coupable de la pollution répétée de la rivière Sioule. Le tribunal correctionnel de Cusset a condamné la SARL Saria Sud-est Industries à payer 50 000 euros. Le directeur de l'usine écope d'un an de prison avec sursis et de 10 000 euros d'amende.

Le site MBDA de Salbris (41), spécialisé dans l'armement, a fermé ses portes en août 2002, suite à la fusion des activités missiles Matra et Aerospatiale. MBDA regroupe ainsi son activité sur son usine de Bourges (18), en y transférant les 380 à 400 salariés de Salbris.

LES AUTRES INVESTISSEMENTS

AERONAUTIQUE-ARMEMENT-CONSTRUCTION NAVALE

SMA (France)
16 millions d'euros
Bourges (18)
Unité de fabrication de moteurs pour aviation légère.
Janvier 2002-décembre 2005
60 emplois

Sipem (France)
5,9 millions d'euros
Méreau (18)
Transfert d'activité dans une usine de 5 000 mètres carrés. (3 millions d'euros pour l'immobilier et 2,9 millions en équipements) pour ce fabricant de sous-ensembles.
Octobre 2002-décembre 2003
25 emplois


AGROALIMENTAIRE

NaturFruit (Danone, France)
30 millions d'euros

Volvic (63)
Usine d'eaux aromatisées.
Décembre 2001-mars 2003

Blédina (Danone, France)
8,8 millions d'euros

Brive-la-Gailarde (19)
Atelier de préparation de petits pots de légumes viandes et crèmes desserts.
Juin 2002-juillet 2003

Adiv (Centre technique français de la viande, France)
8,2 millions d'euros
Clermont-Ferrand (63)
Reconstruction sur 4 000 mètres carrés de l'ensemble des moyens de production de l'Adiv (plate-forme d'essais, bureaux, laboratoires, salles de formation).
Janvier 2003-décembre 2006

Socopa (France)
6,7 millions d'euros

Villefranche-d'Allier (03)
Modernisation d'un abattoir.
Janvier 2003-décembre 2005
75 emplois

Orléans Viandes (France)
4 millions d'euros

Fleury-les-Aubrais (45)
Modification du process de salle de découpe et extension des bâtiments.
Février 2003-janvier 2004
15 emplois

Ebly (Coopérative du Dunois, France)
3 millions d'euros
Marboué (28)
Extension sur 2 500 mètres carrés pour le lancement de sachets de blé prêt-à-cuire.
Octobre 2002-décembre 2003
40 emplois

Volabraye (LDC, France)
3 millions d'euros

Savigny-sur-Braye (41)
Extension sur 4 000 mètres carrés et augmentation des capacités de l'abattoir.
Opérationnel fin 2003


AMEUBLEMENT

Ozoo (France)
14 millions d'euros
La Courtine (23)
Extension sur 10 000 mètres carrés de ce fabricant de meubles en kit.
Janvier 2000-juin 2004
125 emplois d'ici juin 2004

Corona Médical (France)
5 millions d'euros
Rochecorbon (37)
Extension sur 4 000 mètres carrés pour accueillir le transfert d'un atelier de fabrication de mobilier médical.
Septembre 2003/fin 2004



AUTOMOBILE

Michelin (France)
20 millions d'euros
Joué-lès-Tours (37)
Transfert depuis Poitiers d'une ligne de fabrication de pneus poids lourds
Juin 2003-2004

Renault Trucks (Volvo, Suède)
18,5 millions d'euros
Limoges (87)
Unité de 23 000 mètres carrés pour l'activité échange standard de moteurs.
Décembre 2002-septembre 2003

Delphi (Etats-Unis)
16 millions d'euros

Blois (41)
Modernisation des équipements pour ce fabricant d'injecteurs Diesel.
Janvier à décembre 2003

SKF (Suède)
12,6 millions d'euros

Saint-Cyr-sur-Loire (37)
Modification de lignes, remplacement et modernisation de machines de ce fabricant de roulements et de butées d'embrayage.
Janvier à décembre 2003

Wagon Automotive (Royaume-Uni)
7 millions d'euros
Bessines (87)
Renouvellement des équipements et de l'outillage pour cet équipementier automobile.
Avril 2003-avril 2004

Paulstra (Total, France)
5 millions d'euros

Châteaudun (28)
Modernisation et développement de nouveaux procédés pour le fabricant de supports moteurs automobiles
Janvier à décembre 2003

Meillor (Freudenberg, Allemagne)
4,35 millions d'euros

Nantiat (87)
Modernisation des procédés, réaménagement de bâtiment, industrialisation de nouveaux produits pour ce fabricant de joints d'étanchéité.
Janvier à décembre 2003

Amis (Sifcor, France)
3,8 millions d'euros

Guéret (23)
Extension du site sur 3 000 mètres carrés et équipements pour ce spécialiste des pièces forgées pour l'industrie automobile.
Janvier à décembre 2003
50 emplois

Paulstra (Total, France)
3,8 millions d'euros

Châteaudun (28)
Ligne de traitement de surface dans un bâtiment de 1 300 mètres carrés pour cet équipementier automobile.
Juin 2002-décembre 2003


CHIMIE-PHARMACIE

Pierre Fabre Médicaments (France)
30 millions d'euros
Gien (45)
Magasin de 1 500 mètres carrés et rationalisation des flux.
Octobre 2001-fin 2003

Mewa (Allemagne)
21,3 millions d'euros
Moulins (03)
Usine de traitement des lavettes/lingettes industrielles.
2003-2005
50 emplois

Pacific Europe (Corée du Sud)
15 millions d'euros

Chartres
Unité de production pour ce fabricant de parfums (Lolita Lempicka et Castelbajac)
2002-3ème trimestre 2003

MGEN (France)
12 millions d'euros

Chissay (41)
Travaux d'amélioration d'un plateau technique de rééducation des handicapés.
Mai 2003- juin 2005

AstraZeneca (Suède)
11 millions d'euros
Monts (37)
Récupération d'une ligne de production (anesthésiques locaux), magasin de stockage et nouvelles zones de réception.
2003-2005

Silab (France)
10 millions d'euros
Saint-Viance (19)
Locaux de 5 000 mètres carrés (7 millions d'euros) et installation d'un nouveau process de fabrication (3 millions) pour cet industriel de la cosmétique.
Octobre 2002-décembre 2003

Sothys (France)
6 millions d'euros
Meyssac (19)
Modernisation du site de ce fabricant de cosmétiques, avec création d'un bâtiment de 4 600 mètres carrés.
Juillet 2003-juillet 2004
20 à 30 emplois sur 5 ans

Adisseo (Royaume-Uni)
5 millions d'euros

Commentry (03)
Renouvellement du matériel pour ce fabricant d'additifs alimentaires.
Janvier à décembre 2003

Darphin (France)
5 millions d'euros

Epernon (28)
Transfert d'une unité de production de lignes de soins et centre logistique.
Septembre 2003-fin 2004

Sanofi-Synthélabo (France)
5 millions d'euros
Amilly (45)
Création d'une activité de production de formes pharmaceutiques sèches.
Janvier 2003-décembre 2005

Cyclopharma (France)
4 millions d'euros

Clermont-ferrand (63)
Bâtiment de 1 200 mètres carrés (surface développée) et matériels pour ce fabricant de traceurs radioactifs pour le dépistage des cancers.
Octobre 2002 -septembre 2003
20 emplois

Fragrance Production (Coty, Etats-Unis)
3 millions d'euros
Chartres (28)
Ligne supplémentaire de production pour ce fabricant de parfums et de cosmétiques (marque Lancaster).
Juillet 2003-juillet 2004

Léo Pharma (Danemark)
2,9 millions d'euros

Vernouillet (28)
Rénovation de l'atelier de granulation, d'un centre de pesée et de la zone de prélèvement des matières premières.
Janvier à décembre 2003


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Legrand (France)
29 millions d'euros
Limoges (87)
Transformation d'un bâtiment en atelier ultra-moderne, nouvellement équipé, pour les activités de fabrication de moteurs d'appareillage.
Début 2002-juin 2004

Emix (France)
7,7 millions d'euros d'ici 2007 dont 1,3 millions d'euros en 2003

La Souterraine (23)
Bâtiment de 2 000 mètres carrés pour ce fabricant de plaques de silicium pour panneaux photovoltaïques.
Septembre 2002-juillet 2003
15 à 20 emplois d'ici fin 2003 (50 à 55 emplois au terme du projet de 3 à 4 ans)


ENVIRONNEMENT

Valtom (Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères, France)
92 millions d'euros

Clermont-Ferrand (63)
Incinérateur pour les ordures ménagères du département.
Avril 2002-automne 2006


IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

GCMD/Gérard Carton Marketing Direct et Diffusion (France)
18 millions d'euros

Blois (41)
Bâtiment de 15 000 mètres carrés destiné à regrouper les deux sites blésois. Doublement des capacités de mise sous enveloppe.
Octobre 2002-2006 ou 2007
50 emplois

Gibert & Clarey (Laski, France)
9 millions d'euros
Chambray-lès-Tours (37)
Achat de deux rotatives, amélioration du pré-presse.
Janvier 2003-décembre 2004


INFORMATIQUE-BUREAUTIQUE

Cigma (France)
8 millions d'euros

Saran (45)
Bâtiment de 3 200 mètres carrés destiné à accueillir les ressources informatiques d'organismes de retraite.
Août 2002-juin 2004
50 emplois

S2MI (Carrefour, France)
4,57 millions d'euros

Montluçon (03)
Maintenance des activités informatiques du groupe Carrefour.
Janvier à décembre 2003

Cap Gemini (France)
4,4 millions d'euros

Clermont-Ferrand (63)
Centre européen de maintenance et de développement de logiciels du numéro un européen des services informatiques.
Janvier 2003-décembre 2005
250 emplois


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

BSN Glasspack (Danone, France)
36 millions d'euros

Puy-Guillaume (63)
Ligne de production destinée à reprendre la fabrication de pots de verre, auparavant réalisée sur le site de Givors (69).
Mars 2002-avril 2003
20 emplois

Lorillard (France)
6 millions d'euros
Chartres (28)
Achat et réaménagement d'un bâtiment pour regrouper des sites de ce fabricant de fenêtres en bois, aluminium et PVC.
Janvier 2003-décembre 2004

Rockwool Isolation (Danemark)
6 millions d'euros

Saint-Eloy-les-Mines (63)
Extension, investissement de productivité et conception de nouveaux produits pour ce fabricant de produits isolants à base de laine de roche.
Mars à août 2003
10 à 15 emplois

Celta (Rossmann, France)
5,5 millions d'euros

Courpière (63)
Amélioration de la partie sèche d'un train onduleur pour ce fabricant de carton ondulé.
Août à septembre 2003

Dagard (France)
4 millions d'euros

Boussac (23)
Lancement d'une ligne de fabrication d'enceintes sandwich en polyuréthane destinées aux chambres froides et aux salles blanches.
Mai 2003-avril 2004

Trelleborg (Suède)
4 millions d'euros

Clermont-Ferrand (63)
Installation d'un procédé de tri-génération pour ce fabricant de tuyaux en caoutchouc destinés à l'industrie.
Avril 2002-janvier 2003

Tupperware (Etats-Unis)
3,8 millions d'euros
Joué-les-Tours (37)
Ligne de conception de moules et augmentation des capacités de production.
Janvier à décembre 2003


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Valeo (France)
12 millions d'euros

Limoges (87)
Investissement dans de nouveaux procédés de fabrication de matériaux de friction pour embrayeurs et transmission.
Septembre 2001-septembre 2003

Autoroutes du Sud de la France/ASF (France)
7,8 millions d'euros

Ussac (19)
Transfert de la direction régionale corrézienne dans un bâtiment de 4 000 mètres carrés.
Novembre 2002-juin 2003
40 emplois

Safety (Sandwik, Suède)
3 millions d'euros
Fondettes (37)
Unité de R&D pour ce fabricant d'outils coupants.
2003-fin 2004

Wilo-Salmson Components/WSC (Allemagne)
3 millions d'euros

Aubigny-sur-Nère (18)
Rapatriement de la fabrication de rotors et renouvellement de machines.
Janvier à décembre 2003.


METALLURGIE-SIDERURGIE

Pechiney (France)
25 millions d'euros

Issoire (63)
Unité de fusion (11 millions d'euros) et divers investissements (14 millions) de sécurité liée à l'environnement.
Janvier à décembre 2003

Beaujoint (France)
4 millions d'euros
Buzançais (36)
Usine de 6 000 mètres carrés pour un site de traitement de surface par cataphorèse.
Janvier à décembre 2003
50 emplois

Forecreu (France)
3,1 millions d'euros

Malicorne (03)
Seconde unité de 2 000 mètres carrés (1,6 million d'euros) et matériels (1,5 million) pour ce fabricant de composants pour implants chirurgicaux.
Janvier à décembre 2003
30 emplois

Galva 45 (France)
3 millions d'euros
Escrennes (45)
4ème ligne de production automatisée pour ce spécialiste de la galvanisation des métaux.
Janvier à mars 2003
25 emplois fin 2002

Morin (France)
2,8 millions d'euros
Lailly-en-Val (45)
Bâtiment de 4 800 mètres carrés pour le regroupement des trois sites de fabrication d'accessoires d'engins de TP.
Mai à l'automne 2003
10 emplois


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

Dusolier-Calberson (Geodis, France)
20 millions d'euros
Parçay-millions d'eurosslay (37)
Pôle logistique pour ce transporteur, avec un bâtiment de 24 800 mètres carrés, dont 5 400 mètres carrés d'entrepôts.
Septembre 2002-août 2003
50 emplois d'ici 2005

Aviron (France)
6,1 millions d'euros

Chartres (28)
16 000 mètres carrés de locaux d'activité engagée par ce promoteur de locaux industriels.
Juin 2002-1er trimestre 2003 (pour la 1ère tranche)

Transports Robert (France)
4,5 millions d'euros
Contres (41)
8 000 mètres carrés de plate-forme logistique et transfert du siège social.
Opérationnel été 2003
30 emplois

Combronde (France)
2,35 millions d'euros

Thiers (63)
Plate-forme logistique de 14 820 mètres carrés couverts.
Juin 2002-juillet 2003


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte