Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

CEMM INNOVATIONUne moto française de grosse cylindréeLe roadster Midual fera sa première apparition publique au prochain Mondial de la moto. Pour l'industrialiser, ses créateurs veulent rassembler 15 à 20 millions de francs.

Publié le

CEMM INNOVATION

Une moto française de grosse cylindrée

Le roadster Midual fera sa première apparition publique au prochain Mondial de la moto. Pour l'industrialiser, ses créateurs veulent rassembler 15 à 20 millions de francs.

L'événement a attiré la presse " moto " de toute l'Europe. Le 9 septembre, à Angers, le voile était enfin levé sur le prototype (non roulant) de la Midual, un projet de grosse cylindrée à la française. L'engin est un roadster sportif de 900 centimètres cubes pour 90 chevaux. Toute l'originalité du projet réside dans son architecture moteur : un bicylindre boxer disposé dans le sens de la route. Un challenge qui impose de basculer le moteur de 25° sous l'horizontale. Une garantie de succès, selon Olivier Midy, P-DG de Cemm Innovation, ingénieur et initiateur du projet. " Ces vingt dernières années, les motos qui ont marché sont celles qui ont su proposer une motorisation originale, comme BMW avec ses cylindres à plat ou Moto Guzzi avec ses cylindres en V face à la route. " Le pari de Midual est de faire revivre une configuration qui a fait la gloire de la marque Douglas, éteinte avant la Seconde Guerre mondiale. Première moto à franchir les 100 miles à l'heure, la Douglas était inspirée des avions de l'époque. " L'aventure a commencé dans un garage ", racontent les frères Midy, qui ont passé leur adolescence à bichonner de vieilles motos de collection. La première esquisse sort en 1992. Le projet mûrira au sein de Cemm Innovation, qui s'implante à Angers en 1998. Cette PME, détenue à 60 % par Olivier Midy, assure pour Cemm Thome, son autre actionnaire, des prestations de recherche-développement. Située à Donnemarie-Dontilly (Seine-et-Marne), Cemm Thome est un sous-traitant de l'automobile de second rang spécialisé dans la lanternerie et la connectique. " Un boulot alimentaire " pour Olivier Midy et son équipe. Le créateur de la Midual évalue à vingt-quatre mille heures l'élaboration du prototype présenté à Angers. Un travail valorisé à 10 millions de francs. L'engin sera présenté au prochain Mondial du deux roues (1er-10 octobre). Si tout va bien, la première série devrait sortir en 2003 après dix-huit à vingt-quatre mois de prototypage, puis autant d'industrialisation. La production annuelle pourrait commencer à 500 ou 800 motos au départ, " pour atteindre 10 000 unités dans dix ans ". Les frères Midy rêvent déjà d'une usine de production à Angers, qui emploierait alors 300 à 400 personnes.



Le produit

Une moto française de type roadster de 900 centimètres cubes.

Le marché visé

Celui d'un petit constructeur européen, 10 000 motos par an.

Le besoin

20 millions de francs dans les deux ans, 50 millions au total.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle