Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Cem’In’EU investit 20 millions d’euros à Chalon-sur-Saône

,

Publié le

Après le Lot-et-Garonne, la start-up industrielle Cem’In’EU a choisi la Saône-et-Loire pour implanter son prochain broyeur à ciment à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). Un projet à 20 millions d’euros.

Cem’In’EU investit 20 millions d’euros à Chalon-sur-Saône © DR

Les entreprises citées

Créée à Saint-Nazaire, la start-up industrielle Cem’In’EU s’est lancée dans un projet de construire un maillage de broyeurs à ciment sur tout le territoire. Sur un modèle économique et industriel commun, ce projet comptera à terme cinq implantations, dont Tonneins (Lot-et-Garonne) qui débutera son activité en mai 2018 et Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). La particularité du site de Chalon-sur-Saône est qu’il pourra être approvisionné en matières premières par voie ferroviaire, mais aussi fluviale. L’entreprise sera construite sur un terrain de 2,7 hectares dans la zone portuaire au sud de Chalon-sur-Saône. Un investissement chiffré à près de 20 millions d’euros, "un peu plus que pour les autres sites en raison de la nature du sol et des contraintes pour respecter la côte minimale indiquée dans le plan de prévention des risques d’inondation (PPRI)", confie Fabien Charbonnel, directeur général de Cem’In’EU.

240 000 tonnes de ciment par an

À Chalon-sur-Saône, les travaux débuteront au mois de juillet et dureront un an pour pouvoir débuter l’activité fin 2019. "La particularité de notre projet est que nous arrivons pour la dernière étape de la production du ciment. Nous importons la matière première par voie ferroviaire et fluviale depuis le port de Sète (Hérault) et nous la broyons pour obtenir le ciment que nous conditionnerons en vrac ou en sac pour sa commercialisation", explique le directeur général de Cem’In’EU. Le broyeur à ciment qui sera implanté à Chalon-sur-Saône et exploité par la CIMSARO (Ciments de la Saône et du Rhône), une filiale de Cem’In’EU, aura une capacité de 240 000 tonnes par an.

33 embauches sur trois ans

Grâce à ce maillage, chaque site pourra approvisionner une clientèle plus locale. "Nous souhaitons commercialiser dans un périmètre de 250 à 300 kilomètres autour du site, soit la région Bourgogne-Franche-Comté et le nord de la région Auvergne-Rhône-Alpes", précise Fabien Charbonnel. Avec ce modèle, chaque site espère capter 6 à 7 % du marché et réaliser un chiffre d’affaires moyen de 30 millions d’euros par an. Pour exploiter le site de Chalon-sur-Saône, Cem’In’EU prévoit l’embauche de 20 salariés, pour atteindre une base de 33 salariés d’ici trois ans, principalement en production, mais aussi pour le contrôle qualité et pour toutes les tâches commerciales et administratives.

Antonin Tabard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle