CEE suspendu à ArcelorMittal : Florange s’insurge contre une "mort programmée"

Direction et salariés avaient rendez-vous ce jour pour revenir sur la situation du site de Florange. A l'issue de la rencontre, les deux parties restent en désaccord.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

CEE suspendu à ArcelorMittal : Florange s’insurge contre une

Le comité central d’entreprise qui s’est tenu ce jeudi 23 février à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) a été suspendu suite à l’annonce du non-redémarrage des hauts-fourneaux de Florange (Moselle) au cours du deuxième semestre 2012.

Cette confirmation ne constituait pas une surprise, mais l’intention exprimée par le groupe d’acheter 60 000 tonnes de brames - de l’acier brut - en Russie pour pallier la saturation de son site de Dunkerque a fait monter d’un cran la tension à Florange, où le site de 3 000 personnes se trouve aujourd’hui paralysé. Le comité central d’entreprise doit reprendre le 2 mars en présence de Gert Van Poelvoorde, le directeur de la division plat carbone pour l'Europe du Nord.

Sur place, les syndicats, qui occupent depuis lundi les Grands Bureaux du groupe, ne cachent pas leur amertume devant une décision interprétée comme la mort programmée du site de Florange. "Il n’y a plus que les politiques pour être assez naïfs, voire complices, pour ne pas voir qu’ArcelorMittal prépare le même coup qu’à Liège, où il a fait lanterner les pouvoirs publics durant des mois avant d’annoncer brusquement la fermeture du site. Nous demandons aujourd’hui le vote d’une loi stipulant qu’en cas de fermeture, l’outil n’appartiendrait plus à ArcelorMittal, de manière à ce que les collectivités et les syndicats puissent lui trouver un repreneur", affirme Edouard Martin, délégué CFDT du comité central d’entreprise européen d’ArcelorMittal.

L’intersyndicale compte intensifier sa mobilisation au cours des prochaines semaines.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS