Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ce sur quoi Arnaud Montebourg aura la main

Publié le

Les décrets d’attribution des ministères sont parus ce vendredi 25 mai. Arnaud Montebourg partage une autorité sur l’agence des participations de l’Etat mais n’aura pas entièrement la main sur la banque publique d’investissement.

Ce sur quoi Arnaud Montebourg aura la main © zigazou76 - Flickr - C.C.

Ce matin, dans le train qui le menait vers Fralib a Gémenos, Arnaud Montebourg avait de quoi être ravi. Les décrets d’attribution lui donnent une autorité conjointe avec Pierre Moscovici, son homologue de l’Economie, sur l’Agence des participations de l’état (APE). L'institution supervise les entreprises dans lesquels l’Etat possède du capital. "C’est un outil stratégique pour peser sur les grandes entreprises", explique-t-il.

Les modalités elles–même de cette double tutelle  seront précisées ultérieurement, mais c’est déjà une petite victoire. Car dans les décrets d’attribution, il y a les services et entités sur lesquels le ministre a une pleine autorité, ceux qu’il partage avec éventuellement un autre ministre et ceux dont il dispose.

Au chapitre de la pleine autorité, Arnaud Montebourg reçoit très naturellement la DGCIS (direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services) mais aussi la délégation aux usages d’internet. Il  partage l’autorité avec Pierre Moscovici, donc de l’APE, mais aussi la direction des affaires juridiques de Bercy, le conseil général de l’économie de l’industrie, de l’énergie et des technologies, le haut fonctionnaire de défense et sécurité, le médiateur de Bercy.

Enfin, il pourra disposer du soutien de nombreux services de Bercy comme la direction du trésor, celle de la concurrence, l’INSEE, la Datar ou ceux d’autres ministères comme la DGA, la direction des politiques agricoles.

Il est écrit également dans le décret d’attribution qu’il participe à la définition  "de la fiscalité et de la politique de financement des entreprises". Ce qui veut dire qu’il n’aura pas totalement la main, comme il l’espérait,  sur la fameuse banque publique d’investissement qui sera supervisée par Pierre Moscovici.

Pas de quoi décourager Arnaud Montebourg : "Bercy est bicéphale, sur la banque publique d’investissement, nous travaillerons en co-production." Sur les dossiers sociaux chauds du moment qui ont donné lieu à une petite friction avec Michel Sapin (Arnaud Montebourg avait reçu les partenaires sociaux avant lui), il a déjà sa petite idée sur le partage des tâches. "Je m’occupe d’économie, de tout ce qui est sauvable économiquement, lui du traitement social, des discussions sociales". Pas très engageant pour des salariés en difficulté qui seront entre les mains de Michel Sapin...

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle