Ce robot est un origami

A partir d’une feuille de papier et de plastique savamment conçue, il se met lui-même en forme par pliage… et démarre ! Une première, qui démontre que l’art ancestral de l’origami permet de créer des machines qui s’assemblent et fonctionnent de manière autonome.

Partager
Ce robot est un origami

Une cocotte en papier qui, non contente de se fabriquer toute seule, se met à agiter frénétiquement les pattes et traverse la table : c’est à peu près ce que l’on peut voir sur la vidéo réalisée au laboratoire de micro robotique d’Harvard, en complément d’un article publié dans la revue Science, avec leurs collègues du MIT. Article qui démontre que l’on peut, en s’inspirant de l’art de l’origami (le pliage du papier), concevoir des objets qui s’auto-assemblent, mais aussi des machines fonctionnelles.

Ces études combinent théorie et technologie, pour au moins deux champs d’applications possibles, estiment les chercheurs. Le déploiement autonome de machines dans des lieux inaccessibles (l’espace) ou dangereux (environnement hostile). Et l’automatisation de certaines étapes dans la fabrication d’équipements complexes.

polymère à mémoire de forme

Avant assemblage, le robot origami n’est qu’une feuille composite (5 couches), sur laquelle sont posés deux petits moteurs, une batterie et un microcontrôleur. Quelques secondes après le branchement de la batterie, sur ordre du microcontrôleur qui pilote l’assemblage, la feuille commence à effectuer de savants pliages, le robot prend forme, se dresse sur ses pattes, puis s’anime et commence à marcher. Le secret de cet auto-pliage, c’est un polymère à mémoire de forme, et des petits fils conducteurs placés aux bons endroits pour chauffer le polymère et induire des déformations. La feuille composite est en fait constituée d’un film de circuit imprimé entre deux couches de papier, le tout encadré par deux couches de polymère à mémoire de forme. La structure pliable est déterminée par des algorithmes qui calculent l’emplacement et la séquence des plis qui donneront la structure 3D visée.

Le robot se déploie et se met en fonction en 270 secondes. La préparation de l’origami à 5 couches a demandé, elle, environ deux heures. Deux heures de préparation, après une quarantaine de prototypes, et quelques années de recherche...

Thierry Lucas

0 Commentaire

Ce robot est un origami

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS