Ce qui est prévu pour renforcer la sécurité dans les transports franciliens

Le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) a pris de nouvelles mesures pour sécuriser les transports dans la région. Le renforcement des effectifs et la prochaine loi Savary devraient apporter quelques réponses.

Partager

Ce qui est prévu pour renforcer la sécurité dans les transports franciliens
MACHINE A LAVER LES RAMES DE METRO DE LA LIGNE 7

Comment sécuriser les transports en Ile-de-France ? A quelques minutes d’un conseil d’administration extraordinaire du Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif), suite aux attentats du 13 novembre, la presse était invitée mardi 17 novembre en début de matinée à prendre connaissance des mesures prises.

Jean-Paul Huchon, président de la Région et président du Stif, était entouré pour l’occasion d’Elisabeth Borne, PDG de la RATP, du Préfet de Paris et de la Région, François Carenco, et du patron de la SNCF, Guillaume Pepy.

Le président de la région Ile-de-France, qui a rapidement mis de côté "le concours Lépine des mesures sécuritaires inapplicables", a tenu à préciser que "la sécurité au niveau humain est à son niveau maximum". Elle dépend de la Préfecture et de l’Etat pour l’essentiel et déploie déjà 1000 personnes en permanence sur le terrain.

Plus de moyens humains

Jean-Paul Huchon a précisé les mesures mises en place avec la Préfecture de Police depuis vendredi soir. Dès samedi, il y a eu "un doublement des effectifs en tenue, passant de 300 à 600 agents". Quant à la présence militaire qui comptait déjà un effectif de 3000 personnes, elle a été amplifiée avec la mobilisation d’un millier de soldats supplémentaires, notamment sur les sites sensibles (gares, stations importantes…).

Des mesures prévues dans les nouveaux contrats du Stif avec la SNCF et la RATP vont être accélérées, notamment pour le recrutement d’agents de la Police ferroviaire (Suge) et de sécurité de la RATP (GPRS). Les effectifs actuels, respectivement de 1200 et 1000, seront augmentés de 250 et 200 postes supplémentaires. "Nous anticiperons ces embauches d’ici à la fin 2015", a expliqué Guillaume Pepy.

L'aide de la technique

Guillaume Pepy a également évoqué l’expérimentation d’une machine à "renifler" les colis suspects, qui permet de lever le doute plus rapidement, et la possibilité de mettre rapidement un colis suspect sous cloche pour réduire le périmètre de sécurité.

L’utilisation des nombreuses caméras avec un logiciel d’analyse automatisée des comportements pourrait faciliter le travail des surveillants.

Plus de pouvoirs pour les agents de sûreté

Enfin, la proposition de la loi du député socialiste Gilles Savary sur la lutte anti-terroriste - si elle est adoptée - permettra aux agents de la Suge, la police ferroviaire de la SNCF, déjà armés, d’exercer leurs fonctions en civil et de pouvoir ouvrir un sac ou d’effectuer une palpation. Louant le travail des agents de la RATP et de la SNCF à la suite des attentats et évoquant "un monde du transport qui a besoin d’unité et sécurité", le Préfet François Carenco a rappelé que "le réseau francilien est parmi les plus sûrs au monde". Il ne faut pas céder à la peur et à la panique et "quand on reprend une vie normale, elle passe d’abord par les transports".

Olivier Cognasse

Olivier Cognasse Grand reporter Environnement – Utilities – Mobilités – Industries ferroviaire et navale

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS