L'Usine Auto

Ce qui change pour les automobilistes à partir du 1er juillet

Rémi Amalvy

Publié le

Si pour certains le 1er juillet est synonyme de début de vacances, ce jour marque également l'application de deux nouvelles mesures contre les véhicules les plus polluants. Durcissement du contrôle technique, interdiction de circulation pour les Crit'air 4 et 5 dans le Grand Paris... L'Usine Nouvelle fait le point.

Ce qui change pour les automobilistes au 1er juillet
Les règles se durcissent pour les véhicules diesel, et en région parisienne.
© Lightmash - CC - FlickR

Le contrôle technique se durcit pour les véhicules diesel

La nouvelle version du contrôle technique devait initialement être appliquée à partir du 1er janvier 2019. Mais pour éviter de mettre de l’huile sur le feu en pleine crise des Gilets jaunes, le gouvernement avait décidé de repousser la mesure au 1er juillet.

Nous y voilà. Mais qu’est-ce qui change vraiment ? Déjà, la nouvelle mouture ne concerne que les moteurs diesel, et en particulier ceux sortis après 2011, de normes Euro 5 ou 6. Pour mesurer la pollution du véhicule, et afin de mieux se rapprocher des conditions réelles d’utilisation, le contrôleur réalisera sept accélérations franches sur un moteur chaud.

Les résultats seront comparés aux normes anti-pollution en vigueur au moment de la première immatriculation, afin de savoir si la voiture pollue désormais plus. Si tel est le cas, elle sera recalée. Mais un entretien régulier devrait suffire à passer les tests sans problème.

Aucun point de contrôle n’a été ajouté. De plus, la durée et le prix du contrôle technique n’augmentent pas. Sauf en cas de recalage. Dans ce cas, il faudra compter des frais de réparations, en surplus du montant habituel d'environ 70 euros.

Les véhicules Crit’Air 5 interdits dans le Grand Paris, et 4 et 5 dans Paris

Votée en novembre 2018, cette nouvelle mesure est permanente, et n’est pas liée aux pics de pollution, comme la circulation alternée. Depuis le 1er juillet, tous les véhicules classés Crit'Air 5 ou non classés ne sont plus autorisés à circuler dans une "zone à faible émission" (ZFE) située à l’intérieur de l’A86, qui forme une boucle autour de Paris.

Concrètement, cela concerne les véhicules diesel de plus de 18 ans et essence de plus de 21 ans, soit environ 30 000 véhicules selon les chiffres de la Métropole du Grand Paris. De plus, la mesure reste sans sanction jusqu’en 2021, et s’applique pour l’instant sur la base du volontariat des communes. Au total, 47 sur les 79 concernées ont accepté de suivre cette nouvelle règle.

Les règles se durcissent encore plus au sein même de Paris. Après les véhicules Crit’Air 5 en 2017, c’est au tour des Crit’Air 4 de voir leur circulation interdite à partir du 1er juillet.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte