Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ce que STMicroelectronics et Soitec vont gagner grâce aux nouveaux iPhone

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Le lancement des nouveaux iPhone s’annonce prometteur pour STMicroelectronics et Soitec. Avec l’iPhone X, les deux industriels accroissent significativement leur présence chez Apple. Un gain qui devrait devenir visible dans leurs résultats dès le troisième trimestre 2017 et s’amplifier au trimestre suivant.

Ce que STMicroelectronics et Soitec vont gagner grâce aux nouveaux iPhone
L'iPhone X, le modèle phare de la nouvelle génération d'iPhone
© Apple

STMicroelectronics et Soitec peuvent se frotter les mains. Le fabricant franco-italien de semiconducteurs et le spécialiste français du silicium sur isolant s’imposent comme deux grands gagnants du lancement des iPhone 8, iPhone 8 Plus et iPhone X par Apple le 12 septembre 2017. Avec cette nouvelle génération, qui marque le dixième anniversaire de l’iPhone, les deux industriels accroissent significativement leur présence dans la chaine d’approvisionnement du célèbre smartphone. Un gain qui devrait devenir visible dans leurs résultats financiers dès le troisième trimestre 2017 puis s’amplifier au trimestre suivant.

11 sites de STMicroelectronics fournisseurs d'Apple

Apple impose à ses fournisseurs une confidentialité stricte sur les composants et technologies qu’ils lui fournissent. Dans sa liste officielle de ses fournisseurs en 2016, le géant californien des mobiles recense onze sites de production de STMicroelectronics autités comme fournisseurs dont les trois en France : Crolles, près de Grenoble, Tours et Rousset, près d’Aix-en-Provence. Cela ne signifie pas que le groupe franco-italien fournit onze composants. D’abord parce que un site fabrique une grande variété de composants. Ensuite parce que STMicroelectronics fournit, non seulement l’iPhone, mais aussi l’iPad, l’Apple Watch ou encore les Mac. Enfin parce que Apple audite non seulement les usines où les circuits sont fabriqués mais aussi celles où ils sont testés, assemblés et packagés.

Selon L’Usine Nouvelle, STMicroelectronics est présent dans les deux dernières générations d’iPhone à travers au moins trois composants : le haut-parleur Mems des écouteurs AirPods, réalisé dans l’usine d’Agrate, près de Milan, en Italie, le capteur de proximité issue de son activité d’imageurs spécialisés à Crolles, et l’élément sécurisé fabriqué à Rousset. Une présence que le groupe franco-italien a des chances d’avoir reconduit dans la nouvelle génération.

STMicroelectronics derrière la caméra 3D de l'iPhone X

Mais c’est sur l’iPhone X que le gain s’annonce comme le plus significatif. STMicroelectronics se cache derrière la caméra frontale TrueDepth, une innovation majeure qui ouvre la voie à des applications inédites de reconnaissance faciale, d’avatars ou de réalité virtuelle et augmentée. Le groupe fournit la technologie clé : le module de caméra 3D sur la base de sa technologie d’imageur à temps de vol développée à Crolles. Certes, certains composants comme la diode laser infrarouge, qui accompagne l’imageur à temps de vol pour la détection 3D du visage de l’utilisateur avant le déverrouillage du smartphone, proviennent de fournisseurs tiers comme Lumentum, Finisar ou NeoPhotonics. Mais, il devrait s’arroger la part de lion en apportant, outre ses composants, ses services de test, d’intégration et de conditionnement. Selon les analystes interrogés par L’Usine Nouvelle, il pourrait tirer de ce contrat un revenu annuel récurrent de 1 milliard de dollars, soit près de 15% de son chiffre d’affaires en 2016. Une aubaine appelée à durer quelques années. “ST a beaucoup investi dans ce projet, explique à L’Usine Nouvelle Dorian Terral, analyste financier chez Bryan, Garnier & Co à Paris. Il a du négocier l’engagement d’Apple sur une longue durée, plus proche de 5 ans que de 3 ans. Sinon il ne se serait pas investi autant dans ce contrat.

Soitec se cache derrière des fournisseurs de composants radio

Soitec fournit, non pas des puces, mais le substrat, le silicium sur isolant, sur lequel elles sont construites. L’ETI iséroise est présente dans le frontal radiofréquence des iPhone à travers des circuits comme les commutateurs de fréquence ou les tuners d’antenne. Mais elle se cache derrière les fournisseurs de ces composants: Qualcomm, Broadcom, Skyworks, Qorvo, Murata, etc. A chaque génération d’iPhone, la surface de silicium sur isolant embarquée tend à augmenter en raison de l’inflation des bandes de fréquences et de l’augmentation du nombre de composants utilisés. Ce sera le cas sur les nouveaux iPhone 8, iPhone 8 Plus et iPhone X.

Le modèle premium pourrait cacher une bonne surprise pour Soitec. Le capteur 3D de STMicroelectronics au coeur de la caméra TrueDepth inaugure une nouvelle génération d’imageurs. “Il est possible qu’il soit réalisé en silicium sur isolant”, suspecte Dorian Terral. Si c’est le cas, cela ouvrirait à Soitec un nouveau marché: celui des imageurs.  

Moteur providentiel de rebond

Après des années de difficultés, STMicroelectronics et Soitec abordent une phase de redressement spectaculaire. Le lancement des nouveaux iPhones s’annonce comme un moteur providentiel de nature à accélérer leur rebond. Surtout si le succès annoncé de l'iPhone X est au rendez-vous.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus