Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Ce que prévoit le correctif du logiciel MCAS du 737 MAX de Boeing

, , ,

Publié le , mis à jour le 26/03/2019 À 07H56

Un correctif du logiciel des avions 737 MAX de Boeing actuellement cloués au sol prévoit d'empêcher que le système de prévention des décrochages MCAS soit activé plus d'une fois et qu'il soit complètement désactivé si les relevés des deux capteurs sont trop divergents, apprend-on de deux sources informées de la réunion organisée le 27 mars pour les pilotes.

Ce que prévoit le correctif du logiciel MCAS du 737 MAX de Boeing
Un correctif du logiciel des avions 737 MAX de Boeing actuellement cloués au sol prévoit d'empêcher que le système de prévention des décrochages MCAS soit activé plus d'une fois et qu'il soit complètement désactivé si les relevés des deux capteurs sont trop divergents, apprend-on de deux sources informées de la réunion organisée mercredi pour les pilotes. /Photo prise le 21 mars 2019/REUTERS/Lindsey Wasson
© Lindsey Wasson

Sommaire du dossier

Le système anti-décrochage MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System) est soumis à des contrôles depuis la catastrophe aérienne d'Ethiopian Airlines ce mois-ci, qui a suivi le crash d'un MAX de Lion Air en octobre en Indonésie.

Boeing a invité plus de 200 pilotes, dirigeants et régulateurs à une réunion d'information organisée mercredi sur son plan de remise en service du 737 MAX.

Les pilotes ont été informés que le système MCAS - qui abaisse automatiquement le nez de l'avion pour prévenir un décrochage ou une perte de portance - ne sera désormais activé qu'une seule fois pour chaque événement survenant en vol, plutôt que d'imposer des corrections répétées comme celles qui auraient provoqué le crash de l'avion de Lion Air, précisent les sources.

En outre, le MCAS sera désactivé lorsque les capteurs qui mesurent l'angle d'attaque - un paramètre qui détermine le risque de décrochage aérodynamique - divergent trop.

Cela représente un changement par rapport à la précédente configuration dans laquelle le système MCAS n'était lié qu'à un seul capteur à la fois, ignorant l'autre, et qui a pu être à l'origine du crash de l'avion Lion Air.

Alerte lumineuse

Le pilote sera ainsi en mesure de déduire que le MCAS ne fonctionne plus en tâche de fond parce que le système enverra un message d'alerte indiquant que les deux capteurs produisent des relevés trop divergents. Cette alerte lumineuse, qui était optionnelle jusqu'à présent, sera désormais systématique.

Avec Reuters (Eric M. Johnson et Tim Hepher, Juliette Rouillon pour le service français)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle