L'Usine Energie

Le Mexique bloque l’accord historique de l’Opep+ sur la baisse de production de pétrole

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le , mis à jour le 10/04/2020 À 07H35

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

[ACTUALISÉ] Les 10 pays de l’Opep non exemptés de quotas et leurs partenaires de l’Opep+, dont le chef de file est la Russie, se sont accordés le 9 avril au soir sur l'objectif de retirer du marché 10 millions de barils de pétrole par jour en mai et juin. Le Mexique a toutefois refusé de rejoindre l'entente pour l'instant. Un choix qui bloque l'accord historique des pays exportateurs de pétrole.

Le Mexique bloque l’accord historique de l’Opep+ sur la baisse de production de pétrole
Les pays exportateurs de pétrole de l'Opep et leurs partenaires de l'Opep+ ont longuement discuté les détails d'un accord sur une réduction de leur production, le 9 avril au soir.

Actualisation du vendredi 10 avril : Sous l’impulsion de l’Arabie saoudite et de la Russie, les pays de l’Opep+ se sont accordés sur une baisse historique de leur production de pétrole, à l’exception du Mexique. Au terme de négociations menées le 9 avril, le groupe de 20 pays prévoit de réduire collectivement sa production de 10 millions de barils de pétrole par jour en mai et juin. Seul le Mexique n’a pas encore donné son feu vert, ce qui pourrait bloquer l’entrée en vigueur des coupes de production. “L’accord est conditionné par le consentement du Mexique”, écrit l’Opep dans un communiqué. Les discussions entre les États doivent reprendre vendredi 10 avril.

Journalistes et traders étaient suspendus au fil Twitter d’Amena Bakr, cheffe adjointe du bureau d’Energy Intelligence aux Émirats arabes unis, jeudi 9 avril au soir, alors que se réunissaient en visioconférence les délégués des pays de l’Opep+. La spécialiste de l'Arabie saoudite et de l'Opep dévoilait en direct l’état des négociations sur une réduction historique de la production de pétrole, pour participer à rééquilibrer le marché, sur lequel pèse une lourde destruction de la demande en raison de la pandémie de Covid-19 qui a mis les économies à l’arrêt. La demande de pétrole pourrait s'effondrer, au mois d'avril, de plus de 25 millions de barils par jour, soit un quart du volume total.

Le groupe de pays exportateurs de pétrole, constitué des 13 membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de 10 pays partenaires, a longuement négocié un nouvel accord sur une réduction commune de leur production. Alors que l'Arabie saoudite et la Russie poussaient en faveur de coupes plus importantes encore, proches des 15 millions de barils par jour (Mbj) évoqués par le président américain Donald Trump dans un tweet récent, les plus petits producteurs du cartel négociaient pied à pied les détails d'une coupe de 10 millions de barils. Après le Kazakhstan et Brunei, c'est le Mexique qui a renâclé pour donner son accord. Les discussions ont notamment porté, selon Amena Bakr, sur la base de calcul des quotas, soit le mois de production de référence sur lequel doit s'appliquer le pourcentage à retrancher.

10 millions de barils par jour de moins en mai et juin

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte