Ce que le rachat de Tenke par China Molybdenum à Freeport va changer sur le marché du cobalt

La vente, par l’américain Freeport-McMoRan, de ses 56% du complexe de cuivre et de cobalt de Tenke Fungurume Mining (TFM) en République démocratique du Congo au chinois CMOC va participer à concentrer le secteur.

Partager
Ce que le rachat de Tenke par China Molybdenum à Freeport va changer sur le marché du cobalt

La prise de contrôle, par une entreprise chinoise, du complexe de Tenke Fungurume Mining en RD Congo à travers le rachat des 56% détenus par l’américain Freeport-McMoRan est, à bien y regarder, plus importante qu’il n’y paraît. China Molybdenum Co (CMOC) dirigera donc ce complexe ultramoderne d’extraction et de transformation de cuivre et de colbalt, aux côtés de Lundin Mining (24%) et de la compagnie publique Gécamines (20%). La transaction, qui pourrait concerner également la raffinerie de cobalt de Kokkola en Finlande, devrait être finalisée en fin d’année. Sauf si Lundin exerçait son droit de préemption sur les parts mises en vente par Freeport-McMoRan.

La Chine renforce son autonomie

En 2015, Tenke a produit 210 000 tonnes de cuivre et 15 880 tonnes de cobalt, ce qui le place en volume juste derrière la filiale locale de Glencore, Mutanda. Selon des données des douanes consultées par le Metal Bulletin, la Chine a importé en 2015 un total de 227 040 tonnes de concentrés de cobalt, dont la teneur en métal peut être évaluée entre 15 000 et 20 000 tonnes.

Autrement dit, la Chine pourrait quasiment assurer son indépendance sur ce métal stratégique, surtout pour un pays développant des capacités dans les batteries et la haute technologie.

À LIRE AUSSI

Avec ses batteries lithium-ion, Tesla va devenir le plus gros consommateur de cobalt

En recherche constante de croissance externe, CMOC avait déjà racheté fin avril les mines, gisements et unités de transformation de niobium et de phosphates d’Anglo-American situées dans les Etats de Goiás et São Paulo au Brésil, ainsi que leurs représentations commerciales au Royaume-Uni et à Singapour. Le tout pour un montant de 1,5 milliard de dollars, selon le Metal Bulletin.

Myrtille Delamarche

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur(e) Calculs Mécaniques F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

DATE DE REPONSE 02/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS