Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Ce que l’on sait de l’incendie survenu à Saint-Ouen-l'Aumône

, , ,

Publié le

Un spectaculaire incendie a touché dimanche 2 juin le siège de Cogetrad, un spécialiste de la gestion des déchets industriels dangereux situé dans le Val-d’Oise.

Ce que l’on sait de l’incendie survenu à Saint-Ouen-l'Aumône
Les forces de secours luttant contre l'incendie survenu sur le site de l'entreprise Cogetrad.
© Ministère de l'Intérieur

Dimanche 2 juin, un spectaculaire incendie s’est déclaré dans la zone d'activité de Saint-Ouen-l'Aumône, dans le Val-d’Oise, en région parisienne. Durant une bonne partie de la journée, 51 policiers de la police nationale, une centaine de sapeurs-pompiers ainsi que les ingénieurs de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie d’Île-de-France (DRIEE) ont été mobilisés sur le terrain.

Une explosion a été entendue en fin de matinée. Elle a été suivie d’un incendie touchant la zone d'activité du Vert Galant. Les riverains ont alors été invités par la préfecture du Val-d’Oise à rester confinés chez eux. Pour circonscrire le feu, les pompiers du Val-d’Oise ont été épaulés par les sapeurs-pompiers de Paris.

Vigilance quant aux risques chimiques

La cellule mobile d’intervention chimique a également été mobilisée. Car le feu a pris au sein de l'entreprise Cogetrad Industries, spécialisée dans le traitement de déchets industriels et dangereux. Selon Le Parisien, qui dit le site de l’entreprise "ravagé par les flammes", c’est d’ailleurs la combustion de ces détritus stockés à l’air libre qui aurait provoqué des déflagrations.

Fondée en juillet 2002, Cogetrad est spécialisée dans l’audit, la collecte et le traitement des déchets industriels dangereux (DID). À Saint-Ouen-l’Aumône, le siège de cette PME indépendante est "doté d’une surface totale de 13 500 mètres carrés, dont 4000 mètres carrés couverts, et équipé de matériels modernes et adaptés", indique-t-elle sur son site internet. Un site "entièrement sécurisé" pour "réaliser toutes les opérations de collecte, de regroupement et de prétraitement des déchets industriels dangereux" des industriels de la région.

Ce site est homologué comme "station de transit et de tri des déchets industriels, zones de stockage extérieur et intérieur sécurisées par vidéosurveillance et doté d’un équipement de détection de la radioactivité". 5000 tonnes de déchets transitent par le site chaque année.

La cause de cet incendie et l'étendue des dommages n'est pas encore connue. En fin d’après-midi, la situation a pu être maîtrisée mais quelques membres des forces de secours ont été légèrement blessés.

Sur Twitter, le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a salué l’intervention des différents services.


La préfecture a levé le confinement peu après 17h30.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle