Ce que dénonce Anticor dans l'affaire Alstom-General Electric

L'association de lutte contre la corruption Anticor a déposé une nouvelle plainte dans l'affaire de la vente de la branche énergie d'Alstom à l'américain General Electric (GE) et de la fusion de la branche transports du groupe français avec l'allemand Siemens.

Partager
Ce que dénonce Anticor dans l'affaire Alstom-General Electric
L'association de lutte contre la corruption Anticor a annoncé lundi avoir déposé une nouvelle plainte dans l'affaire de la vente de la branche énergie d'Alstom à l'américain General Electric. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

En avril 2018, Anticor avait déjà déposé une plainte visant le gouvernement pour "négligence par une personne dépositaire de l’autorité publique". L'association de lutte contre la corruption reprochait alors au gouvernement d’avoir renoncé à lever des options qui lui auraient permis d’acheter des actions Alstom au groupe Bouygues. Manque à gagner pour les caisses de l’Etat, estime Anticor : 350 millions d’euros.

Cette fois, sur la base des mêmes faits, l'association a porté plainte le 17 juillet auprès du pôle financier du tribunal de Paris pour corruption et détournement de fonds publics.

A LIRE AUSSI

Un député Les Républicains saisit la justice sur l'affaire Alstom-General Electric

L'Etat n'a pas levé l'option d'achat

En juin 2014, lorsque les dirigeants d'Alstom avaient décidé de céder leur branche énergie à GE, le ministre de l’Economie de l’époque, Arnaud Montebourg, avait tenté de s'y opposer en obtenant que Bouygues "prête" à l’Etat 20% du capital d’Alstom, avec une option d’achat jusqu’au 17 octobre 2017. "Mais lorsque la fusion entre Alstom et Siemens est annoncée, l'Etat s'est abstenu de lever l'option d'achat", rappelle Anticor dans un communiqué.

"Si l'on prend en compte les dividendes et la plus-value perdus, ce sont 500 millions d'euros que l'Etat a perdus consciemment au profit de la société Bouygues. Un tel agissement (...) peut être qualifié de détournement de fonds publics", ajoute l'association. Pour Anticor, il serait "souhaitable" qu'une enquête détermine "par qui et pourquoi" un tel choix a été fait.

A LIRE AUSSI

General Electric supprimera plus de 1000 postes à Belfort

L'amende d'Alstom aux Etats-Unis

L'association rappelle par ailleurs qu'Alstom a reconnu en 2014 devant la justice américaine des faits de corruption lors de la conclusion de contrats, ce qui lui a valu une amende de 772 millions de dollars aux Etats-unis à la suite d'une procédure de plaider coupable.

"Or le droit français est clair : tout Français qui commet des actes de corruption à l'étranger peut être poursuivi. Et lorsqu'une personne morale est responsable de corruption, les auteurs de ces actes sont nécessairement des personnes physiques", rappelle encore Anticor, qui demande à la justice française d'enquêter à son tour sur ces faits.

avec Reuters (Emmanuel Jarry, édité par Yann Le Guernigou)

0 Commentaire

Ce que dénonce Anticor dans l'affaire Alstom-General Electric

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS