Choisir son école d'ingénieurs

Ce qu'il faut retenir de notre Classement des écoles d'ingénieurs 2020

Clément Le Foll ,

Publié le

Que faut-il retenir de notre classement 2020 ? Une stabilité des écoles en tête et un écart qui se réduit, preuve des efforts de toutes.

Ce qu'il faut retenir de notre Classement des écoles d'ingénieurs 2020
Les écarts se réduisent dans notre classement des Ecoles d'ingénieurs.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

En 2020, pas de grand chambardement dans le haut de notre palmarès. Si l’École polytechnique demeure le leader incontesté, Ponts ParisTech est le nouveau dauphin, au détriment de Mines ParisTech, qui recule d’une place. Avec un cursus commun pour la première fois depuis la fusion en 2015, Centrale­Supélec se classe à la quatrième place. Six des sept premiers rangs sont occupés par des écoles publiques généralistes, Grenoble INP-Phelma (5e), spécialisée dans les matériaux et l’informatique, faisant figure d’exception. Avec Mines Nancy (5e également) et IMT Atlantique (7e), l’établissement du groupe INP est l’un des trois du top 10 situés hors Ile-de-France.

Alors qu’il était inférieur à 10 points (sur 100) en 2019, l’écart entre les écoles présentes dans les 20 premiers rangs (hors Polytechnique) augmente légèrement pour passer à environ 12 points. Parmi ces écoles, l’Ensae et l’Epita, spécialisées dans la statistique et le numérique, sont en progression, grâce notamment à des salaires très élevés en début de carrière. Cette variable – la plus importante de notre palmarès, avec un coefficient de 15 – reflète l’appétence des entreprises pour ces formations, qui façonnent les ingénieurs du numérique, secteur qui a le vent en poupe.

Des notes de plus en plus proches

De manière globale, le palmarès 2020 est plus homogène que celui de 2019, avec une diminution de l’écart entre les notes des établissements en tête et en queue du classement. Seules deux écoles décrochent cette année une note supérieure à 50, contre 6 en 2019, et elles ne sont que 17 à obtenir plus de 40, contre près du double en l’année précédente. Preuve que cet écart entre les écoles se réduit, l’IMT Lille Douai, malgré une baisse de 1,2 point, passe de la 66e à la 48e place. L’Université de technologie de Troyes (UTT) gagne, elle, 25 places, alors que sa note globale n’a augmenté que de 0,9 point.

Nous avons repris la trame de 2019 concernant les critères de classement et notre méthodologie de calcul n’a pas évolué. L’entrepreneuriat, l’international, l’insertion professionnelle et la recherche sont toujours les quatre grands piliers de notre classement. Comme l’an passé, nous avons utilisé uniquement les données publiques de la Commission des titres d’ingénieur (CTI), avec les mêmes indicateurs, au nombre de quatorze. Frais de scolarité, pourcentage d’alternants, part de filles… Nous avons décidé de faire apparaître certains critères non classants, afin d’apporter une information complète et de correspondre au plus près aux attentes des élèves comme des entreprises. Enfin, au-delà du classement général, nous présentons les championnes par catégorie. Car une bonne école est avant tout une école qui répond aux aspirations de chacun.

 

 

Consultez l'intégralité du classement 2020 ici

 

Réagir à cet article

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte