Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Ce'mi'neu inaugure une première cimenterie à Tonneins

, , , ,

Publié le

Ce'mi'neu inaugure, mardi 23 octobre, une usine de ciment à Tonneins (Lot-et-Garonne). La nouvelle infrastructure a nécessité un investissement de 18 millions d'euros. La première phase d’un plan qui devrait voir l’ouverture de quatre autres sites en France, couverture territoriale au cœur de la stratégie de Ce'mi'neu.

Ce'mi'neu inaugure une première cimenterie à Tonneins
Ce'mi'neu devrait produire 240 000 tonnes de ciment chaque année via sa cimenterie basée Tonneins (Lot-et-Garonne).

Ce'mi'neu inaugure mardi 23 octobre une cimenterie à Tonneins (Lot-et-Garonne), dans l’est de la Nouvelle-Aquitaine. La "start-up industrielle", comme elle se définit elle-même, entend produire 240 000 tonnes de ciment chaque année. D’ici fin 2019, elle compte employer 33 personnes sur ce site. Le groupe créé en 2015 a investi 18 millions d’euros dans cette infrastructure, dont l’inauguration était initialement prévue en mai dernier.

6 autres usines prévues

Le site de Tonneins, baptisé Aliénor Ciment, est la première pierre de la stratégie de Ce'mi'neu. L’entreprise mise sur le local, des clients géographiquement proches, et compte donc ouvrir d’autres unités de production en Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, Pays de la Loire et en Alsace, ainsi qu’en Pologne et en Grande-Bretagne. À chaque fois, l’objectif est de livrer dans un rayon de 200 kilomètres, là où les acteurs traditionnels du secteur préfèrent fabriquer dans de grandes usines et transporter le ciment sur de longues distances. L’unité de Tonneins est ainsi symbolique par son emplacement, à 100 kilomètres de Bordeaux (Gironde) et 150 de Toulouse (Haute-Garonne), et proche de la ligne de chemin de fer reliant les deux capitales du Sud-Ouest. C’est Pergam, spécialiste de la gestion de portefeuille et du private equity, qui a permis la concrétisation financière de ce projet.

Jean Berthelot de La Glétais

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle