Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

CATÉGORIE "ECOPRODUIT POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE"

, , ,

Publié le

PREMIER PRIX WELEDA : DES CRÈMES SOLAIRES AU NATUREL

Conjuguer cosmétique et développement durable, c'est le pari des Laboratoires Weleda (160 millions d'euros de chiffre d'affaires). Un pari que l'entreprise suisse, connue pour ses produits à base de plantes, vient de relever sur sa nouvelle gamme de protection solaire composée de trois produits : deux crèmes de protection et un lait après-soleil. « Ceux-ci sont à base végétale pour l'essentiel (huile de jojoba et sésame, beurre de karité, aloe vera, huile de carotte bio...), ne contiennent aucun conservateur, colorant ou parfum de synthèse. De plus, les filtres solaires sont constitués d'oxyde de zinc et de titane qui ne migrent pas dans la peau », commente Françoise Kessler, responsable marketing de Weleda France. Testée selon les normes standards, l'efficacité antisolaire de la gamme Weleda est similaire à celle du marché.

Dans ses produits, l'entreprise a eu aussi recours à des extraits d'edelweiss, utilisée pour ses propriétés antiradicalaires. Pour pouvoir employer cette plante protégée, elle a mis sur pied une filière de culture biologique dans le Valais suisse en s'appuyant sur la coopérative d'agriculteurs Valplante. Une démarche menée avec le fabricant helvète de confiserie Ricola.

Un soin particulier a été aussi porté au conditionnement. Les flacons sont en PET recyclable et vendu sans suremballage. Les informations produits sont intégrées à une étiquette dépliable sur laquelle figurent les conseils d'utilisation ainsi que la composition détaillée en français (et non en latin). A noter enfin que ces produits ont reçu le label de l'association allemande des cosmétiques naturels BDIH et que l'entreprise est en cours de certification ISO 14001 pour ses trois usines en Allemagne, France et Suisse. 1

2e prix Renault injecte du recyclé dans la Modus

 

Progresser sans cesse dans la recyclabilité et l'incorporation de matière recyclée dans les véhicules devient une préoccupation cruciale chez Renault. Et permet notamment de prendre en compte les exigences réglementaires futures en matière de véhicules hors d'usage. Ainsi, la Modus contient-elle 18 kg de plastique recyclé, contre 1 kg pour la Clio I. Exercice pratique avec la planche de bord de ladite Modus, une pièce « sensible » en matière de qualité perçue, dont les équipes du technocentre Renault sont parvenues à singulièrement améliorer l'écoprofil. Pour une masse totale de 9,2 kg, elle contient en effet 3,9 kg de polypropylène recyclé, logé dans ses parties cachées (conduit d'aérateurs...). L'écoconception de cette pièce complexe (60 composants), sur la base de normes internes au constructeur et d'un outil d'aide à la décision, a permis aussi de parvenir à un produit mono-matériau à 90 % et facilement démontable. Un élément décisif pour la recyclabilité en fin de vie.

Facteur clé d'une telle démarche d'écoconception : « Plus on s'y prend tôt, plus c'est facile », explique Matthieu Olenyik, pilote prestation client substances et recyclage, et qui, à ce titre, a fait l'interface avec les concepteurs, en les convainquant notamment des choix de matériaux. Validé après de nombreux tests impliquant le fabricant (Visteon), la matière choisie est un polypropylène fourni par la société française C2p et issu de packs de batteries.

Cerise sur le gâteau, cette filière a permis 7 % d'économie sur le prix matière pour les parties concernées. A noter qu'à l'horizon 2015, Renault se fixe pour objectif d'atteindre 50 kg de polypropylène recyclé sur ses véhicules.1

MENTIONS DU JURY FRANCE CHITINE

 

« Aqua Sponda », une « éponge » à base de chitoson (chitine issue de carapace de crustacés), un polymère cationique aux propriétés antibactériennes et antialgues utilisé pour les systèmes de dépollution des eaux retenues (piscines).

MAAF ASSURANCES

 

Pour un pack « pur bonus auto » : l'entreprise offre un « chèque environnement » de 100 euros la première année d'assurance pour un véhicule peu polluant (électrique, GPL...).

Autres entreprises nominées (par ordre alphabétique)

 

BASF France : concept de bâtiment Génération E ; Compacteurs du Centre : compacteur de déchets Kompactor ; Des Enjeux et des Hommes : module de sensibilisation des salariés au développement durable ; Genesys Général Système et CB2L : filtre pour ventilateur d'ordinateur, Carrefour : gamme pêche responsable Silver Sea, Lafuma : chaussure de randonnée éco-conçue Kenema, Procter & Gamble : Ariel actif à froid. 1

Les prix ont été remis mardi 29 novembre sur le salon Pollutec à Paris-Nord Villepinte par Nelly Ollin, ministre de l'Ecologie et du Développement durable

Les entreprises désireuses de participer, à l'édition 2006 peuvent déjà s'orienter vers l'ACFCI (sur le site www.acfci.cci.fr ou via le mail je.starlander@acfci.cci.fr).

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle