Casino maintient le cap d'une solide cadence au 3e trimestre

par Pascale Denis
Partager
Casino maintient le cap d'une solide cadence au 3e trimestre
Casino a maintenu le cap au troisième trimestre, signant une solide croissance organique en France, où il enregistre sa meilleure performance en données comparables depuis trois ans, et au Brésil où il profite de la reprise de l'inflation alimentaire. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Casino a maintenu le cap d'une solide croissance au troisième trimestre et estimé que son plan de cession d'actifs pourrait dépasser le 1,5 milliard d'euros initialement prévu.

La croissance du distributeur à magasins comparables, taux de change constants, hors essence et effets calendaires, s'est maintenue à 3,3%, après une hausse de 3,2% au trimestre précédent.

"Le groupe signe une très bonne performance en France, il fait mieux que le marché grâce au bon positionnement de ses enseignes et à ses innovations", s'est félicité le directeur financier Antoine Giscard d'Estaing.

Casino a confirmé tous ses objectifs annuels et les tendances du quatrième trimestre devraient être "en ligne" avec celles du troisième".

Plombé par sa dette, le groupe a engagé un deuxième plan de cessions d'actifs totalisant 1,5 milliard d'euros pour alléger son bilan et regagner la confiance des investisseurs.

Après une promesse de vente de murs de 14 Monoprix annoncée ce jeudi, pour 180 millions d'euros, les cessions ont atteint 1,1 milliard d'euros et pourraient "sans doute aller au-delà" du montant total initialement prévu, a précisé le directeur financier.

Les ventes en France ont progressé de 1,9% en comparable, enregistrant leur meilleure performance trimestrielle depuis trois ans, bénéficiant comme Carrefour, d'une consommation favorable en juillet et août liée à la météo et à une solide fréquentation touristique.

Les hypermarchés Géant ont poursuivi sur leur lancée du deuxième trimestre (+2,8%), grâce notamment au trafic généré par l'installation de corners Cdiscount, qui devraient être déployés dans tout le parc de magasins d'ici la fin 2018.

Le groupe a confirmé prévoir un retour à l'équilibre cette année pour ces très grands formats.

CDISCOUNT VISE L'EQUILIBRE OPÉRATIONNEL EN 2018

La croissance de Monoprix, l'enseigne la plus rentable, s'est maintenue à 1,4%, tandis qu'elle s'est accélérée chez Franprix (+2,7%) grâce au succès du nouveau concept "Mandarine".

CDiscount a vu ses ventes reculer de 3,1%, le site privilégiant le volume d'affaires tiré de sa place de marché plutôt que des ventes en propre, moins rentables.

Avec ce transfert et la monétisation des données qu'il collecte, le site vise l'équilibre opérationnel en 2018.

Au Brésil, les ventes de GPA ont grimpé de 7,0% en comparable, profitant de la fin de la déflation alimentaire.

Le titre Casino, qui avait touché un nouveau plus bas depuis plus de 20 ans en août, à 25,37 euros, plombé par des inquiétudes sur la dette du groupe et celle de sa maison-mère Rallye, s'est nettement redressé depuis.

Il a profité de l'annonce d'une ligne de crédit donnant une bouffée d'oxygène à Rallye avant d'importantes échéances de remboursements, des discussions avortées sur un éventuel rapprochement avec Carrefour et des cessions d'actifs annoncées.

La valeur a fini à 41,5 euros jeudi, accusant encore une perte de 18% depuis le début de l'année, après avoir été une nouvelle fois été chahutée en séance, une avocate agissant pour le compte de hedge funds ayant annoncé par voie de presse avoir saisi l'Autorité des marchés financiers (AMF) concernant les méthodes comptables de Rallye.

Rallye a "vigoureusement réfuté des allégations de manipulations de comptes" et dit avoir saisi l'AMF.

Les analystes de HSBC, tout en jugeant excessives les craintes sur la dette, estiment cependant que "la complexité et le levier élevé de la structure de holding demeurent un problème clé pour les investisseurs".

Les ventes de Casino ont atteint 8,92 milliards d'euros au 3e trimestre, en ligne avec les attentes et en recul de 2,4% en données publiées pour cause de baisse du réal brésilien.

(Edité par Dominique Rodriguez et Benoît Van Overstraeten)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS