Casablanca embarquée dans le nouveau "Cluster Finance" AfricaFrance - Paris Europlace

La création d'un cluster regroupant notamment les places financières de Paris, Abidjan et Casablanca et des investisseurs comme Ecobank ou Africinvest a été annoncé à l'occasion d'un forum économique franco-africain à Paris-Bercy. Objectif : le développement des marchés de capitaux dirigés vers l'Afrique.

Partager

Casablanca embarquée dans le nouveau
Alassane Ouattara, François Hollande et Ali Bongo à Paris Bercy le 6 février

Un nouveau "Cluster Finance" AfricaFrance-Paris Europlace.

C'est ce que François Hollande a annoncé ce 6 février au matin à Paris l'occasion du Forum économique Franco-Africain «Pour une croissance partagée » qui se déroule toute cette journée au ministère de l'Economie à Paris Bercy.

Un forum marqué par le présence notamment des présidents Macky Sall (Sénégal), Alassane Ouattara (Côte d'Ivoire), Ali Bongo (Gabon) ou encore de très nombreux officiels africains, dont pour le Maroc le ministre de l'Economie Mohammed Boussaïd.

Ce cluster est constitué de Paris Europlace, de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d’Abidjan, de Casablanca Finance City Authority, de la banque panafricaine Ecobank, ainsi que d'autres investisseurs dont l'important fonds d'origine tunisienne Africinvest.

Il aura «pour objectif d’identifier les projets les plus porteurs pour la croissance africaine et les instruments de financement à mettre en œuvre, et d’encourager le développement d’investissements conjoints africains et français dans les différents pays d’Afrique», indique un communiqué de Paris Europlace.

Selon Paris-Europlace, il s'agit de mettre en place des initiatives concrètes pour « développer une épargne longue mobilisée en faveur du financement de l’économie et des entreprises, face à la désintermédiation bancaire à l’oeuvre en Europe comme en Afrique ».

De quoi intéresser la place de Casablanca qui pour sa part cherche à se positionner sur le créneau des marchés de capitaux et d'investissements en Afrique via le concept et le statut Casablanca Finance City déjà attribué à une cinquantaine d'entreprises.

Pour mémoire, les besoins financiers du continent noir, notamment en terme d'infrastructures sont estimés à au moins 90 milliards de dollars par an mais seulement une moitié serait au rendez-vous.

Mais ces dernières années de nombreux fonds publics ou privés ou hybrides ont été créés en Europe ou en Afrique. Selon le site web financier panafricain Ecofin, il y aura plus 800 fonds ou véhicules d'investissement ciblant sur l'Afrique comme Wendell en France ou donc Africinvest.

Pour sa part le nouveau cluster vise donc à «développer les canaux de financements de marché pour les entreprises, approfondir le dialogue entre régulateurs et professionnels en matière de règles prudentielles et de fonctionnement des marchés » ou encore mettre en place des "programmes de formation/recherche en finance, notamment via les nouveaux canaux de formation (e-learning, Mooc, etc.) ».

Il se propose enfin « d'accompagner et développer les échanges financiers croisés franco-africains ».

Ce projet s'inscrit notamment dans le cadre de la relance des relations économiques entre la France et le continent. initiée par Paris lors du sommet de l’Elysée des 6 et 7 décembre 2013. Ce sommet avait rassemblé de nombreux chefs d’Etat et ministres africains et aussi vu l'annonce d'une Fondation franco-africaine pour la croissance(lancée en juillet 2014).

Selon Lionel Zinsou, président du fonds d'investissement PAI partners et Président de la Fondation franco-africaine pour la Croissance, cité dans le communiqué de Paris Europlace, le nouveau cluster financier est « une démarche coopérative mettant en avant nos partenaires africains, leur connaissance des marchés africains et de leurs besoins ; volontariste en ayant l’ambition de se saisir de la problématique du financement de l’économie dans toutes ses dimensions ; et pragmatique en se concentrantsur les projets ayant le plus d’effet de levier».

Une véritable gageure à l'heure où la baisse du prix des matières premières va tester la capacité de l'économie africaine à générer une dynamique propre.

UM

L'intervention de François Hollande le 6 février à Paris

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS