Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Carte] PSA - Opel : Quelles usines européennes sont en danger ?

Julie Thoin-Bousquié , , ,

Publié le , mis à jour le 01/08/2017 À 10H15

Opel et PSA viennent d'officialiser leur mariage le 1er aout. Avec Opel, PSA pourrait bénéficier des sites d'assemblages implantés en Angleterre et en Allemagne, là où le groupe français est peu présent. Avec un risque : celui d'un outil industriel en surcapacité.

[Carte] PSA - Opel : Quelles usines européennes sont en danger ?
PSA est surtout implanté dans le sud de l'Europe, quand Opel possède des sites en Allemagne et au Royaume-Uni.
© Jacky Naegelen / Reuters

Cliquez sur l'image pour l'afficher en plein écran En Europe, le constructeur Opel compte six usines d’assemblage réparties essentiellement sur les territoires allemands – Eisenach et Rüsselsheim – et britanniques – avec les sites d'Ellesmere Port et Luton. A eux deux, Opel et PSA compteraient plus d’une quinzaine de sites d’assemblages en Europe occidentale. Avec un risque: disposer un outil industriel certes mieux réparti sur le territoire européen mais en surcapacité, mettent en garde de nombreux spécialistes du secteur automobile. Des disparités dans les taux d'utilisation des usines que la carte établie avec les données fournies par la plate-forme Inovev permet de visualiser en un coup d'oeil.

Pas question pour autant de fermer des sites, martèle Carlos Tavares depuis l’annonce du possible rapprochement avec le fabricant allemand. Interrogé sur un éventuel mariage avec Opel à l’annonce des résultats financiers de PSA, le patron du constructeur français a manifesté son intention de respecter "les accords passés chez Opel par les organisations syndicales". Idem pour les usines de la marque anglaise Vauxhall. En visite au Royaume-Uni, Carlos Tavares a rencontré le ministre des Entreprises, Greg Clark, pour tenter de rassurer le gouvernement britannique. Mission manifestement accomplie, puisque Greg Clark a déclaré à la presse "avoir reçu l'assurance que les engagements envers les usines seraient honorés".

Mais au terme des engagements actuels, certains salariés s’inquiètent de voir l’éventuelle entité nouvellement créée privilégier, par exemple, le site polonais d’Opel à Gliwice à celui d’Ellesmere Port, où est aussi produite l’Astra. Sans compter que le Brexit pourrait changer la donne, notamment en matière de droits de douane…

Données: plateforme Inovev et constructeurs

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus