Carrefour lance un avertissement sur ses résultats 2011

PARIS (Reuters) - Carrefour a finalement renoncé à ses objectifs financiers pour 2011, après la confirmation de la chute de ses résultats au premier semestre liée à ses mauvaises performances en France.

Partager

Le premier distributeur européen, qui avait déjà dit prévoir, mi-juillet, une chute de 23% de son résultat opérationnel courant (Ebit) à 760 millions d'euros, a fait état mercredi d'un chiffre de 772 millions d'euros, en baisse de 22%.

Conformément aux attentes des analystes, qui ne croyaient pas à la capacité du groupe à redresser la barre dans la deuxième partie de l'année, Carrefour a renoncé à son objectif de progression du résultat opérationnel sur l'ensemble de l'année, disant tabler sur un résultat en baisse de 15%.

Cette baisse s'inscrit dans le haut de la fourchette des prévisions des analystes, qui anticipaient un repli compris entre 11% et 15%.

Très attendu sur son plan de relance de ses hypermarchés en France, qui subissent une érosion continue de leur part de marché, Carrefour indique simplement, dans un communiqué, qu'un plan baptisé "Reset" serait mis en place, axé sur "une nouvelle stratégie commerciale pour ses hypermarchés et un plan d'action pour stimuler la compétitivité".

Les détails de ce plan devraient être dévoilés lors d'une conférence de presse prévue à 9h00, suivie d'une conférence avec les analystes à 11h00.

Le groupe devrait aussi faire le point sur la performance de son nouveau format d'hypermarchés Carrefour Planet, sur lequel il mise pour son redressement en France et en Europe.

Il est également attendu sur sa stratégie dans les pays émergents, après son échec au Brésil et la nomination de Pierre Bouchut, son directeur financier, à la tête des opérations de ces marchés en pleine croissance que les deux grands actionnaires, Groupe Arnault (holding familiale de Bernard Arnault, PDG de LVMH) et Colony Capital ont déjà, par le passé, voulu céder.

Le titre Carrefour a fini à 18,65 euros à la Bourse de Paris mardi, accusant une chute de 40% depuis janvier.

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS