Carrefour Brasil prêt à sacrifier la marge pour augmenter ses ventes

SAO PAULO (Reuters) - La filiale de Carrefour au Brésil est prête à sacrifier la croissance de sa marge pour gonfler son chiffre d'affaires et gagner des parts de marché dans ce pays, où l'environnement économique reste difficile et la concurrence s'intensifie, ont déclaré ses dirigeants jeudi.
Partager
Carrefour Brasil prêt à sacrifier la marge pour augmenter ses ventes
La filiale de Carrefour au Brésil est prête à sacrifier la croissance de sa marge pour gonfler son chiffre d'affaires et gagner des parts de marché dans ce pays, où l'environnement économique reste difficile et la concurrence s'intensifie, ont déclaré ses dirigeants jeudi. /Photo prise le 19 septembre 2019/REUTERS/Régis Duvignau

Le Brésil est le deuxième marché du groupe français derrière la France et sa filiale locale a multiplié les investissements ces dernières années pour tenter de s'y imposer comme le numéro un de la distribution alimentaire.

"Si le prix à payer pour maximiser la croissance en reais est de baisser un peu la marge, nous le ferons", a dit le directeur financier Sébastien Durchon à la presse.

Carrefour Brasil récolte déjà les fruits de cette stratégie, avec des gains de parts de marché dans tous les formats, a-t-il ajouté.

Elle investit désormais pour acquérir et développer de nouvelles capacités numériques et financières afin de proposer à ses clients une plate-forme de commerce en ligne pleinement intégrée à ses magasins en dur, a poursuivi Sébastien Durchon.

Carrefour Brasil se fixe pour objectif de maintenir le rythme d'expansion d'Atacadão, son activité de gros, avec l'ouverture de 20 magasins par an, et d'accélérer celui des autres formats, notamment la marque de commerce de proximité Express.

La filiale brésilienne de Carrefour a fait état mercredi soir d'une hausse de 21% de son bénéfice net au troisième trimestre, à 430 millions de reais (95,16 millions d'euros).

Pour le courtier Bradesco BBI, les résultats trimestriels de Carrefour Brasil ont été sans surprise mais la performance d'Atacadão a déçu.

"Cela a été un trimestre difficile pour Atacadão avec une nette décélération de la croissance des ventes à magasins constants et un recul de la marge d'Ebitda", relèvent les analystes du courtier dans une note, évoquant une concurrence accrue sur ce segment.

(Gabriela Mello; Bertrand Boucey pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS