L'Usine Santé

Carmat officialise l'implantation d'un deuxième cœur synthétique

, ,

Publié le , mis à jour le 08/09/2014 À 08H35

[ACTUALISE] Et de deux. La société biomédicale française Carmat a implanté son deuxième cœur artificiel, révèle le 4 septembre Libération. Sept mois plus tôt, le premier patient opéré était décédé, après avoir survécu avec son organe artificiel pendant 74 jours. 

Carmat officialise l'implantation d'un deuxième cœur synthétique © D. R.

Actualisation du 8 septembre : la société française Carmat confirme l'implantation d'un deuxième coeur artificiel, indiquant "avoir accompli la moitié de l'essai de faisabilité" de la bioprothèse, qui doit inclure en tout quatre patients.

Sept mois après le décès du patient qui avait subi la première implantation du cœur artificiel de la société hexagonale Carmat, un second malade a été implanté, a révélé le 4 septembre Libération. L'entreprise biomédicale créée en 2008 avait été autorisée en juillet 2014 à reprendre les essais. La première opération avait été jugée probante. Le critère de succès retenu était la "survie à 30 jours" du patient, or, il a survécu 74 jours.

L'hôpital et la société se sont refusés à tout commentaire. "Tout se serait très bien passé, mais on ne sait rien du patient", rapporte Libération. L'opération a été conduite par le professeur Daniel Duveau et son équipe. Il était déjà présent au côté du professeur Christian Latrémouille, lors de la première implantation du cœur artificiel Carmat, qui avait été effectuée à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris le 18 décembre 2013.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte