Carmat assure être en ligne avec ses objectifs

PARIS (Reuters) - Carmat, le spécialiste français des coeurs artificiels, réaffirme jeudi qu'il vise toujours l'obtention du marquage réglementaire de la Commission européenne en 2019 tout en précisant avoir "pré-soumis" aux Etats-Unis un dossier d’autorisation pour une étude de faisabilité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Carmat assure être en ligne avec ses objectifs
Carmat, le spécialiste français des coeurs artificiels, réaffirme jeudi qu'il vise toujours l'obtention du marquage réglementaire de la Commission européenne en 2019 tout en précisant avoir "pré-soumis" aux Etats-Unis un dossier d’autorisation pour une étude de faisabilité. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Le groupe, qui a reçu en février le feu vert pour implanter son coeur artificiel au Danemark, ajoute avoir déjà réalisé un tiers de ses implantations prévues de la cadre de son essais cliniques ("étude Pivot").

Cette étude a repris en mai 2017 après avoir été suspendue en octobre 2016 à la suite du décès d'un cinquième patient.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS