Carmat accélère le rythme pour son cœur artificiel

La société Carmat lance une levée de fond pour financer les essais cliniques et l'industrialisation de ses prothèses cardiaques. Des cœurs dont l'alimentation sera assurée par un équipement d'une filiale de Bull.
Partager
Carmat accélère le rythme pour son cœur artificiel

Les mois à venir s'annoncent prometteurs pour Carmat. La société biomédicale vient de lancer ce 12 juillet une augmentation de capital au prix de 106 euros l'action, pour un total programmé de 25,5 millions d'euros. Cette somme va ainsi permettre d'assurer les essais cliniques et l'industrialisation du cœur artificiel de 900 grammes qu'elle conçoit et assemble depuis novembre dernier.

Les 25,5 millions d'euros que Carmat espère lever seront affectés en partie à l'accélération du développement des parties externes portables (pile, connectique, unité de monitoring...) du cœur artificiel. Une augmentation de capital qui présente peu de risques : elle est déjà garantie à 75% par ses actionnaires historiques, le fonds d'investissement Truffle Capital et Matra Défense, et quelques investisseurs institutionnels.

Un dossier auprès des autorités sanitaires

Cofondateur en 1993 de Carmat avec Jean-Luc Lagardère, alors président de Matra, le chirurgien Alain Carpentier a foi dans cette société dont il est aujourd'hui le directeur scientifique. "Les résultats des tests pratiqués sur le modèle intégré du cœur artificiel bioprothétique Carmat, renforcent mon capital de confiance en notre prothèse, véritable solution au défi que pose encore l'insuffisance cardiaque terminale chez les malades qui ne peuvent bénéficier des systèmes d'assistance cardiaque, estime-t-il dans un communiqué. Ils nous incitent à préparer dès maintenant la 2ème phase clinique qui visera à améliorer l'autonomie et la qualité de vie des malades."

Les cœurs artificiels de Carmat sont les fruits de la combinaison de multiples technologies. Amesys, filiale du groupe Bull, vient ainsi de signer un accord avec l'entreprise pour développer un équipement d'alimentation portable pour 2012. Il permettra aux patients en essais cliniques de vivre chez eux et d'effectuer leurs déplacements. Un autre équipement de surveillance a également été conçu par Amesys pour assurer à l'hôpital les phases postopératoires et les visites de suivi.

Parallèlement, Carmat vient de déposer auprès des autorités sanitaires (Afssaps) un dossier afin d'obtenir le feu vert pour implanter et tester ses cœurs biomimétiques sur des premiers patients volontaires au dernier trimestre 2011. Dans l'espoir de les commercialiser dès 2013.

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS