Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Carlos Tavares : "Renault veut des sites français au niveau de ses meilleurs sites européens"

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le

Le directeur des opérations de Renault intervenait ce 17 octobre au matin dans une table ronde dédiée aux nouvelles stratégies industrielles de la production. Le numéro 2 du constructeur automobile français souligne le manque de compétitivité française et défend la production localisée par zone géographique.

Carlos Tavares : Renault veut des sites français au niveau de ses meilleurs sites européens
Carlos Tavares (à gauche), numéro 2 de Renault, aux Assises de l'industrie 2012
© S. Julienne - L'Usine Nouvelle

Sommaire du dossier

Si Renault est une marque française, la production  en France ne coule pas de source. C'est en résumé la position adoptée par Carlos Tavares, directeur des opérations du constructeur. À l'appel d'Arnaud Montebourg, de voir Renault réinvestir en France, Carlos Tavares a évoqué aux Assises de l'Industrie le manque de compétitivité des usines françaises. Non pas face à des sites chinois et indiens, mais face à d'autres usines européennes de l'Alliance Renault-Nissan.

"La moyenne des sites Renault est inférieure à celle des sites Nissan. Et parmi les sites Renault, les usines françaises sont parmi les plus mauvaises" a souligné Carlos Tavares. Le numéro 2 de Renault pointe les coûts salariaux mais pas seulement.

Entre deux Clio 4 produites l'une à Flins (Yvelines) et l'autre à Bursa (Turquie), il faut compter 1300 euros de couts de fabrication en plus sur la version de Flins, explique Carlos Tavares. Seule la moitié de ces 1300 euros vient des coûts salariaux. "Il faut certes traiter cette moitié du problème de la compétitivité, mais surtout traiter tout le problème" a plaidé Carlos Tavares. Le manque de compétitivité des sites français est donc plus complexe qu'une seule question de charges.

Coûts fournisseurs et flexibilité

L'un des premiers problèmes vient du tissu fournisseurs. De leurs propres performances en matière de coûts dépendent celles du constructeur. 70% du coût d'une voiture est constitué du prix des pièces de sous-traitants.

Un autre problème vient de l'organisation du travail et de la flexibilité. "Une entreprise est un être vivant qui doit s'adapter à son milieu extérieur. Sinon, elle crée au fil des décennies des strates de non-performances qui au final portent atteinte à ses performances industrielles" a rappelé Carlos Tavares.

Le directeur des opérations de Renault a aussi rappelé que selon une étude récente, la production en France d'une voiture n'influe qu'à la marge sur la décision d'achat d'un consommateur. "La question est aujourd'hui de reconstruire les bases de la création de richesse pour se la disputer" a résumé Carlos Tavares.

80% de la production

Mais Renault n'abandonne pas totalement le sol national. Le constructeur va lancer dans les prochaines semaines des discussions avec les syndicats pour améliorer la compétitivité des sites français. "Nous voulons que les sites français soient au même niveau que les meilleurs sites européens" a rappelé le numéro 2 de Renault.

Et Carlos Tavares a tenu à rappeler que la majorité des postes de R&D était localisé dans l'hexagone comme 40% des investissements du groupe. "Compte tenu des barrières douanières, des taux de change et des coûts logistiques, un constructeur est contraint de produire 80% des ventes d'une zone géographique sur place. C'est le cas pour l'Europe" a précisé Carlos Tavares.

Arnaud Montebourg pourrait donc voir son vœu exaucé. Si le marché européen repart, les usines françaises de Renault pourraient de nouveau être chargées.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle