Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Carlos Tavares rassure les ouvriers de l’usine PSA de Poissy

, , , ,

Publié le

En visite sur le site de Poissy (Yvelines), le nouveau président de PSA a confirmé l’arrivée d’un nouveau modèle pour 2018 pour compenser la délocalisation de la fabrication de la C3.

Carlos Tavares rassure les ouvriers de l’usine PSA de Poissy © PSA

En visite, vendredi 23 mai, à l’usine de Poissy (Yvelines), Carlos Tavares, le nouveau patron de PSA Peugeot Citroën, s’est voulu rassurant quant à l’avenir à moyen terme du site.

"Carlos Tavares a confirmé qu’il allait tenir les engagements pris dans le cadre du contrat social à savoir de continuer à produire des véhicules en France et annoncé que le groupe dévoilera au printemps 2015 le nouveau modèle dont la fabrication sera confiée à Poissy", a précisé Frédéric Lemayitch, délégué syndical CFTC.

Le nouveau patron de PSA a visité les ateliers de production et rencontré le management avant de s’entretenir environ deux heures avec les représentants du personnel.

137 millions d'euros attribués au site de Poissy

Carlos Tavares a réaffirmé que le groupe va s’appuyer sur la montée en gamme pour maintenir un niveau de production en France d’1 million de véhicules. "Carlos Tavares a affirmé qu’il fallait rendre le site de Poissy plus compétitif donc plus compact, plus moderne et révélé qu’une enveloppe d’investissements de 137 millions d’euros avait été attribuée au site de Poissy dont 37 millions dédiés à la modernisation de l’outil de production pour continuer de se spécialiser dans les véhicules Premium", a poursuivi Frédéric Lemayitch.

Le site jouera toutefois à qui gagne-perd car l’arrivée du nouveau modèle sur les chaînes de production compensera la délocalisation de la majeure partie de la fabrication de la C3 Citroën qui émigrera vers un pays européen à plus bas coûts que la France.

Le remplacement de la C3 n'est pas à l'ordre du jour

"Cela fait des mois que Philippe Varin et Carlos Tavares martèlent que la production de véhicules du segment B mainstream n’est plus possible en France", indique un porte-parole du groupe de construction automobile.
Pour autant et, contrairement aux rumeurs qui couraient depuis la veille, le président de PSA n’a pas donné de date quant à l’arrêt de la fabrication de la C3 à Poissy.

"Cette visite ne pouvait pas avoir pour objet de faire une telle annonce. D’ailleurs en France de telles annonces doivent forcément passer par l’organisation d’un comité central d’entreprise ou d’un comité d’entreprise si c’est local", poursuit ce même porte-parole.

En ce qui concerne la Citroën C3, son remplacement n’est pas à l’ordre a indiqué en substance un communiqué du constructeur. "Il n’y a pas de date d’arrêt de la C3, détaille Frédéric Lemayitch. Et il n’y pas de volonté de notre part de parler du plan produit puisqu’il y a une part de réserve sur le sujet."

Patrick Désavie

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus