Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

"Carlos Ghosn n’est plus en état de diriger le groupe Renault", selon Bruno le Maire

Sylvain Arnulf , ,

Publié le , mis à jour le 20/11/2018 À 08H58

Vidéo Invité de France Info, Bruno le Maire a réagi à la crise chez Renault suite à la garde à vue de Carlos Ghosn. Ce dernier n’est "plus en état de diriger le groupe", a estimé le ministre de l’Economie.  

Carlos Ghosn n’est plus en état de diriger le groupe Renault, selon Bruno le Maire
Carlos Ghosn et Bruno le Maire lors d'une visite de l'usine d'Alpine.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Bruno le Maire réclame la mise en place d’une gouvernance intérimaire pour Renault. Le ministre de l’Economie l’a déclaré ce 20 novembre au micro de France info, au lendemain de l’arrestation du patron de Renault-Nissan."Carlos Ghosn n’est, de fait, plus en état de diriger le groupe", a estimé le ministre de l’Economie. "En revanche, nous n'allons pas demander son départ formel du conseil d'administration pour une raison simple : nous n'avons pas de preuves". Bruno le Maire va s’entretenir ce 20 novembre avec le ministre de l’Economie japonais pour prendre connaissance des faits précis reprochés à Carlos Ghosn. "Nous devons disposer de faits, de preuves, avant de prendre une décision", a-t-il jugé. "Je vais demander que nous soyons destinataires de tous les éléments fournis par Nissan à la justice japonaise pour savoir exactement de quoi M. Ghosn est accusé". 

CA de Renault "dans les prochaines heures"

"Je vois ce matin l’administrateur de référence chez Renault pour que le conseil d’administration se réunisse le plus rapidement possible, dans les prochaines heures", annonce-t-il. Les administrateurs représentant l'Etat seront également reçus à Bercy dans la journée.

"Ce qui se passe actuellement fragilise Renault et l’Alliance, raison de plus pour réagir vite.Je souhaite que l’Alliance entre Renault et Nissan soit préservée et même consolidée", a-t-il affirmé. "Ce qui compte pour moi, ce sont les salariés dans toutes les usines de Renault qui se disent : que va-t-il advenir de nous ?"

La situation fiscale de Carlos Ghosn en France "normale"

Bruno le Maire assure que le fisc français n’a pas connaissance de fraudes de la part de Carlos Ghosn. "Nous avons demandé à nos services de vérifier la situation fiscale de M. Ghosn en France, je peux vous confirmer qu’il n’y a rien à signaler". Le ministre rappelle par ailleurs qu’il avait demandé, et obtenu, une baisse de 30% du salaire du patron de Renault.

 

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

20/11/2018 - 10h41 -

Carlos GHOSN a toujours été assez prétentieux, c'est certain... Mais il a toujours été le Meilleur dans son Domaine en Stratégie et tueur de coûts 'cost killer' ! Il est vraiment très sous-payé au regard de la réussite et du succès qu'il a eu avec RENAULT, NISSAN, MITSUBISHI, car je ne connais personne en France, qui ai réussi un tel tour de force ! Ce Monsieur est Unique, et si on veut gagner 'la Coupe du Monde', il faut l'avoir dans l'équipe comme capitaine ! Il faut reconnaître que les Japonais sont très très à cheval sur les règles, mais c'est très stupide de leur part, car je doutes qu'ils trouvent un remplaçant à la hauteur... On sait ce qu'on perd, mais pas toujours ce qu'on trouve ! Merci, Carlos GHOSN vous avez été un exemple pour beaucoup... Ne Vous inquiétez pas et profitez de la vie... Laissons les 'démagogues' entre eux !
Répondre au commentaire
Nom profil

20/11/2018 - 10h35 -

la justice nippone est rigoureuse et non versatile selon le prévenu comme c'est le cas en France. Nitendo s'est bien permis de plagier une inventeure indépendante dans la plus grande indifférence . Cette personne entièrement ruinée et âgée n'a pas déclenché des vapeurs médiatiques. Ca n'est pas malheureusement un cas isolé n'est ce pas M Le Maire? Vous avez reçu moults courriers à cet effet, de plus de 16 personnes, dans la même configuration depuis plus de un an. Qu'avez vous fait M Le Maire pour réagir? Rien que dalle alors qui ne dit rien consent, idem pour la ministre du travail et de la justice ne parlons pas de l'Elysée en résumé un pouvoir autiste.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle