Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Carlos Ghosn attaquerait en justice Nissan et Mitsubishi

, ,

Publié le

Vu sur le web L'ancien PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn aurait intenté des poursuites contre Nissan et Mitsubishi auprès de la justice néerlandaise pour "rupture abusive" de son contrat, selon Le Figaro.

Carlos Ghosn attaquerait en justice Nissan et Mitsubishi
L'ancien PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn aurait intenté des poursuites contre Nissan et Mitsubishi
© Adam Tinworth / CC BY-ND 2.0

Le feuilleton de l'affaire Carlos Ghosn n'en finit plus. Selon le Figaro, l'ancien PDG de Renault et Nissan et PDG de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi aurait lancé des poursuites contre Nissan et Mitsubishi auprès de la justice néerlandaise. Il réclamerait 15 millions d'euros pour "rupture abusive de contrat".

Carlos Ghosn reprocherait aux constructeurs automobiles japonais la rupture abusive de son contrat de travail comme salarié de NMBV, leur filiale commune basée aux Pays-Bas. Cette dernière avait remercié Carlos Ghosn après une réunion de son conseil d'administration, le 12 mars, le même jour que l'annonce de sa prochaine dissolution.

Autant Carlos Ghosn avait bien démissionné de chez Renault-Nissan BV (RNBV), société commune entre Renault et Nissan basée également aux Pays-Bas, autant ce n'était pas le cas chez NMBV, selon ses avocats, qui estiment que "la rupture de contrat serait insuffisamment motivée".

Récupérer les rémunérations versées, côté japonais

Or côté Nissan et Mitsubishi, le contrat de Carlos Ghosn n'était pas valide puisqu'il n'avait pas "été soumis au conseil d'administration de NMBV", selon le quotidien.Les industriels japonais entendraient ainsi vouloir récupérer les rémunérations versées par NMBV à leur ancien dirigeant, soit 7,82 millions d'euros entre avril et novembre 2018.

Le constructeur français Renault a pour sa part annoncé le 5 juin qu'il envisageait des poursuites contre son ancien dirigeant après avoir détecté 11 millions d'euros de "dépenses suspectes" au sein de RNBV. Actuellement assigné à résidence à Tokyo, Carlos Ghosn a été mis en examen au Japon pour diverses malversations. Il n'a pas été inculpé dans le cadre de ses activités au sein de NMBV.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle