Carlos Ghosn attaquerait en justice Nissan et Mitsubishi

L'ancien PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn aurait intenté des poursuites contre Nissan et Mitsubishi auprès de la justice néerlandaise pour "rupture abusive" de son contrat, selon Le Figaro.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Carlos Ghosn attaquerait en justice Nissan et Mitsubishi
L'ancien PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn aurait intenté des poursuites contre Nissan et Mitsubishi

Le feuilleton de l'affaire Carlos Ghosn n'en finit plus. Selon le Figaro, l'ancien PDG de Renault et Nissan et PDG de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi aurait lancé des poursuites contre Nissan et Mitsubishi auprès de la justice néerlandaise. Il réclamerait 15 millions d'euros pour "rupture abusive de contrat".

Carlos Ghosn reprocherait aux constructeurs automobiles japonais la rupture abusive de son contrat de travail comme salarié de NMBV, leur filiale commune basée aux Pays-Bas. Cette dernière avait remercié Carlos Ghosn après une réunion de son conseil d'administration, le 12 mars, le même jour que l'annonce de sa prochaine dissolution.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Autant Carlos Ghosn avait bien démissionné de chez Renault-Nissan BV (RNBV), société commune entre Renault et Nissan basée également aux Pays-Bas, autant ce n'était pas le cas chez NMBV, selon ses avocats, qui estiment que "la rupture de contrat serait insuffisamment motivée".

Récupérer les rémunérations versées, côté japonais

Or côté Nissan et Mitsubishi, le contrat de Carlos Ghosn n'était pas valide puisqu'il n'avait pas "été soumis au conseil d'administration de NMBV", selon le quotidien.Les industriels japonais entendraient ainsi vouloir récupérer les rémunérations versées par NMBV à leur ancien dirigeant, soit 7,82 millions d'euros entre avril et novembre 2018.

A LIRE AUSSI

Le constructeur français Renault a pour sa part annoncé le 5 juin qu'il envisageait des poursuites contre son ancien dirigeant après avoir détecté 11 millions d'euros de "dépenses suspectes" au sein de RNBV. Actuellement assigné à résidence à Tokyo, Carlos Ghosn a été mis en examen au Japon pour diverses malversations. Il n'a pas été inculpé dans le cadre de ses activités au sein de NMBV.

A LIRE AUSSI

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS