Carlos Ghosn a sous-estimé sa rémunération pendant huit ans

TOKYO (Reuters) - Les procureurs du parquet de Tokyo devraient engager de nouvelles poursuites contre Carlos Ghosn pour avoir conspiré afin de sous-estimer sa rémunération pendant trois ans à compter de l'exercice fiscal 2015, rapporte vendredi le journal Asahi, et non plus seulement sur la période 2010-2015.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Carlos Ghosn a sous-estimé sa rémunération pendant huit ans
Les procureurs du parquet de Tokyo devraient engager de nouvelles poursuites contre Carlos Ghosn pour avoir conspiré afin de sous-estimer sa rémunération pendant trois ans à compter de l'exercice fiscal 2015, et non plus seulement sur la période 2010-2015. /Photo prise le 1er octobre 2018/REUTERS/Régis Duvignau

Carlos Ghosn, évincé jeudi de la présidence de Nissan par le conseil d'administration du constructeur automobile nippon, a été arrêté lundi pour des accusations de fraude fiscale.

Il est soupçonné d'avoir utilisé de l'argent de la compagnie à des fins personnelles et d'avoir minimisé sa rémunération en déclarant environ la moitié de la somme réelle.

Le parquet de Tokyo a refusé jeudi de dire si Carlos Ghosn avait reconnu ou non les faits de fraude financière qui lui sont reprochés.

(Leika Kihara; Jean Terzian pour le service français)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS