Carbone Lorraine cible la PME française Boostec

, ,

Publié le

A l’occasion de la présentation de ses résultats 2009, le spécialiste français des composants électriques et solutions en graphite a annoncé qu’il était actuellement en négociations exclusives pour acquérir 85 % du capital de l’entreprise tarbaise Boostec. Carbone Lorraine est en « discussions avancées » avec le pool d’actionnaires regroupant des organismes publics et l’actionnaire historique, qui détiennent ensemble ces 85 %. Principal client de la PME spécialisée dans le carbure de silicium, EADS Astrium conserverait sa part de 15 %. L’opération devrait être bouclée dans les prochaines semaines.

Fondée en 1999, Boostec emploie 35 personnes à Bazet (Hautes-Pyrénées). En 2008, elle avait enregistré un chiffre d’affaires de 6,7 millions d’euros. Elle a notamment construit la sonde chasseuse de comètes Rosetta et le télescope spatial Herschel, conçu par Astrium et lancé en mai 2009 par Ariane 5 pour étudier la naissance des étoiles.

Cette acquisition permettrait à Carbone Lorraine de faire son entrée dans le domaine spatial et le solaire thermique, tout en se renforçant dans le solaire photovoltaïque et en chimie-pharmacie. « C'est une acquisition d'une technologie complémentaire, le carbure de silicium, un matériau que nous utilisons déjà, mais sur lequel Boostec a une connaissance technologique très forte, ce qui va donc être porteur de croissance », commente le directeur financier du groupe, Jean-Claude Suquet. Le carbure de silicium est une céramique haute performance utilisée notamment dans les blindages ou les joints de pompe à eau des voitures. Très dur et très léger à la fois, il ne fond qu’à 2 500 degrés.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte