Carbios recycle aussi le polyester des déchets textiles

Après avoir adapté son procédé de dépolymérisation enzymatique, le spécialiste de la chimie verte Carbios a annoncé le 12 mars être désormais capable de retransformer des déchets textiles (fibres de polyester PET) en leurs monomères d’origine.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Carbios recycle aussi le polyester des déchets textiles
Carbios sépare les composants des plastiques grâce à des enzymes pour les retransformer en matières premières.

En appliquant aux déchets textiles son procédé de recyclage enzymatique du PET, Carbios s’ouvre un nouveau marché d’envergure. Le polyester "est aujourd’hui la fibre la plus largement produite", avec "environ 50% du marché global", affirme Carbios. Sa version la plus courante est le polyester en polyéthylène téréphtalate (PET), le plastique des bouteilles d’eau. Ce qui permet le recyclage de ces dernières en vêtements. Mais le gisement est presque 3 fois plus important : chaque année, 43 millions de tonnes de PET alimentent le marché des fibres, contre 15 millions de tonnes pour celui des bouteilles plastiques.

Des déchets peu valorisés

Or ces déchets textiles sont en grande majorité mis en décharges ou incinérés. La petite part recyclée l’est dans des matières dégradées. "Transformer des textiles polyesters indésirables en matières premières de haute qualité constitue une opportunité pour complètement changer le mode de fabrication et le commerce du textile en Europe et au-delà. Sur le plan du développement durable, notre approche va modifier très positivement l'impact global du cycle de vie des produits textiles.", commente Alain Marty, directeur scientifique de Carbios.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Développé avec des partenaires institutionnels – l’INRA, Toulouse White Biotechnologies (TWB) et le Laboratoire d’ingénierie des systèmes biologiques et des procédés (LISBP, sous tutelle INRA-CNRS-INSA) – ce nouveau procédé permet de dépolymériser le PET, donc de retrouver ses composants de base, l’acide téréphtalique (PTA) et le mono-éthylène glycol (MEG).

Avec cette solution, Carbios adresse tant les industriels du recyclage pour leur fournir une solution de traitement des déchets de fibres polyester PET jusqu’à une matière réutilisable, que les industriels du textile désireux d’utiliser des fibres recyclées pour abaisser leurs approvisionnements en matières issues de ressources fossiles.

Carbios avait développé en 2017 un procédé de recyclage enzymatique du PET, y compris opaque qui séduit TechnipFMC et L’Oréal. L’année précédente, l’entreprise avait créé avec Limagrain la coentreprise Carbiolice pour fabriquer des granulés pour produire des sacs plastiques enzymés, biodégradables et biosourcés.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS