Capgemini: Solide premier trimestre, petites et moyennes acquisitions en vue

PARIS (Reuters) - Capgemini a annoncé jeudi une forte croissance de son chiffre d'affaires et de ses prises de commandes au premier trimestre, soutenu par la dynamique de l'Europe et de l'Amérique du Nord, et dit rester à l'affût de petites et moyennes acquisitions pour compléter son portefeuille d'offres.
Partager

La SSII a fait état dans un communiqué d'une croissance organique de 6,1% de son chiffre d'affaires trimestriel à 3,153 milliards d'euros, soutenu par les secteurs des services financiers, des biens de consommation et de l'industrie.

Le groupe a également vu ses prises de commandes augmenter de 15,3% à taux de change constants à 3,195 milliards d’euros.

Capgemini a confirmé ses objectifs 2018, à savoir une nouvelle amélioration de sa marge opérationnelle à 12%-12,2%, contre 11,7% en 2017, une accélération de sa croissance avec une progression du chiffre d'affaires à 6%-7% à taux de change constants, contre 4% l'an passé, et un free cash-flow organique de nouveau supérieur à un milliard d’euros.

Le PDG Paul Hermelin a déclaré à des journalistes que des rachats de petites et moyennes sociétés lui permettraient de renforcer ses compétences ou d'en acquérir de nouvelles dans des domaines très dynamiques.

"Un plus gros ne nous fait pas peur mais (...) c’est plutôt la transformation rapide de notre profil d’offres par des acquisitions ciblées", a-t-il dit. "Ce n’est pas un objectif de consolidation."

Après son échec à racheter Gemalto, que lui a ravi Thales fin 2017, Atos, en concurrence avec Capgemini sur certains marchés, a déclaré lui aussi mercredi être à l'affût d'acquisitions, notamment pour grossir aux Etats-Unis.

Le groupe piloté par Thierry Breton a en outre annoncé le même jour un partenariat avec Google Cloud, faisant du groupe américain son partenaire privilégié dans le "cloud" public, système de stockage dématérialisé de données en accès libre.

"c’est probablement quelque chose qu’on ne ferait pas volontiers, de se priver de relations avec d’autres", a observé Paul Hermelin, mettant en avant ses bonnes relations à la fois avec Google, Amazon Web Services et Microsoft Azure.

(Cyril Altmeyer, édité par Gilles Guillaume)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

DATE DE REPONSE 06/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS