Cap Vert Energie veut s'implanter au Maroc pour vendre de l'électricité renouvelable aux industriels

Proposer aux industriels énergivores de compléter leur production d'énergie à partir de moteurs diesel couplés à une centrale solaire. C'est le pari que veut tenter la jeune entreprise marseillaise Cap Vert énergie au Maroc. Pour cela, elle vient de signer un partenariat technico-commercial avec le groupe franco-marocain Ibitek.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Cap Vert Energie veut s'implanter au Maroc pour vendre de l'électricité renouvelable aux industriels
Cap Vert Energie compte proposer aux industriels de réduire leur facture énergétique à partir de centrales solaires.

Proposer aux industriels de réduire leur facture énergétique à partir de centrales solaires hybrides diesel dans lesquelles Cap Vert Energie investit comme producteur indépendant d'électricité (IPP).

Après des premières expériences en France, c'est le schéma que cette jeune entreprise marseillaise veut développer au Sénégal et au Maroc.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des solutions homogènes

Elle vient de signer un partenariat avec le groupe franco-marocain Ibitek, spécialisé dans l'automation et la maintenance et basé à Marseille et Casablanca.

"Cette stratégie nous permet de nous appuyer sur l'expérience de nos partenaires pour apporter à nos clients des solutions homogènes et concurrentielles d'économie d'énergie à partir de solutions combinant le diesel et le photovoltaïque" indique à L'Usine Nouvelle Pierre de Froidefond, un des fondateurs de Cap Vert Energie et chargé du développement commercial.

Créé en 2009, Cap Vert Énergie dispose déjà de 31 MW de capacité électrique dont 23 en exploitation et 10 en construction. L'entreprise cible plus particulièrement des industriels ayant de gros besoins en énergie comme des cimentiers, des miniers ou des sucriers.

"Nous nous sommes alliés avec Ibitek pour proposer à nos prospects au Maroc des solutions performantes de fourniture d'électricité à partir de centrales solaires que nous financerons et construirons" ajoute Pierre de Froidefond.

Quant au mode de financement des projets, Cap Vert Energie apporte une part en capital et lève de la dette auprès d'opérateurs et d'investisseeurs privés intéressés par les énergies renouvelables. En outre, la PME marseillaise a procédé à une levée de fonds pour son compte de 6,7 millions d'euros cet été auprès d'investisseurs.

"Nous prévoyons une croissance rapide. Nous avons réalisé 4 millions d'euros de chiffres d'affaires en 2014, nous en prévoyant 6 millions d'euros en 2015 et 12 millions d'euros en 2016", explique Pierre de Froidefond.

Outre le Sénégal en Afrique subsaharienne et le Maroc en Afrique du Nord, Cap Vert Energie qui emploie 42 salariés veut se développer notamment au Chili.

N.D.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS