Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Cap Implants surveille l'oeil à distance

Gaëlle Fleitour , , ,

Publié le

Le check-up santé à distance, c'est possible. À commencer par l'oeil. La société Cap Implants, fondée à Cannes en novembre 2010, peaufine le premier dispositif implantable de surveillance 24 h / 24 de la pression intra-oculaire, pour la prévention du glaucome.

Cap Implants surveille l'oeil à distance © lindes - Flickr - C.C.

Une idée d'Alain Telandro, ophtalmologiste à l'origine de plusieurs brevets - dont un drain en chirurgie du glaucome - pour des industriels de la santé. "En 2007, j'ai développé un nouveau concept de microcapteur de pression en silicium qui peut être implanté dans l'oeil pour mesurer la pression intra-oculaire, raconte-t-il. Je l'ai fait tester techniquement par ma famille, qui compte plusieurs ingénieurs en microélectronique." Avec un financier et un médecin, il crée ensuite Cap Implants.

L'OPPORTUNITÉ
Un million de malades souffrirait du glaucome en France. Selon Cap Implants, s'il existe une lentille de contact pour mesurer la pression intra-oculaire durant un jour, aucun dispositif n'existe pour un suivi régulier.
La start-up de trois personnes développe désormais son premier prototype, à partir d'un capteur issu de l'aéronautique, capable de mesurer la pression différentielle entre la pression atmosphérique et de la pression intra-oculaire, encapsulé avec d'autres composants. Des données seraient ainsi envoyées sur le téléphone du patient ou à un système de surveillance à distance.

Mais des études cliniques doivent encore être menées afin d'établir une preuve de concept et prouver que le système de mesure de la pression est inégalé. Soit trois à cinq ans de travail avant d'aboutir au marquage CE et de commercialiser le dispositif en Europe, avec l'aide de sous-traitants régionaux. Pour cela, 5 millions d'euros sont nécessaires.

Grâce à l'agence de développement économique "Team Côte d'Azur", Cap Implants travaille avec un cabinet d'avocats américain spécialisé dans la santé pour déposer son brevet outre-Atlantique et y lever des fonds. Insatiable, Alain Telandro imagine déjà d'autres capteurs, comme un dispositif intra-utérin d'écoute du bébé.

L'INNOVATION
Un capteur biocompatible en silicium, inséré dans une gaine de silicone implantée dans la cornée, sous la paupière, est connecté à une antenne en fils d'or implantée. Un émetteur-récepteur placé sur la tempe à l'aide d'un patch fournirait l'énergie d'alimentation et transmettrait en bluetooth les données à un smartphone.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle