CAP GEMINI SOGETI- COMPAQ- MICROSOFT- SAPPOUR UNE GESTION INTÉGRÉE CLÉS EN MAIN DANS LES PMEA destination des moyennes entreprises, une offre complète produit-service pour la gestion intégrée est proposée par Cap Gemini Sogeti, Compaq, Microsoft et SAP.

,

Publié le

CAP GEMINI SOGETI- COMPAQ- MICROSOFT- SAP

POUR UNE GESTION INTÉGRÉE CLÉS EN MAIN DANS LES PME

A destination des moyennes entreprises, une offre complète produit-service pour la gestion intégrée est proposée par Cap Gemini Sogeti, Compaq, Microsoft et SAP.



Entreprises de taille moyenne, voyez comme on vous aime! Les plus gros calibres de l'industrie informatique se mettent en quatre pour vous servir. Compaq, Microsoft, SAP et Cap Gemini Sogeti, viennent de sceller - sur le plan français - une sainte alliance à votre seule attention. But de l'opération: offrir une solution de gestion intégrée d'entreprise clés en main incluant le matériel, le logiciel et le service. En l'occurrence, le logiciel R/3 de SAP, tournant sur des serveurs Compaq munis du système d'exploitation Windows NT Server. Le tout produit, mis en scène et réalisé sous la maîtrise d'oeuvre de Cap Gemini Sogeti. Cible très précise: les entreprises qui réalisent un chiffre d'affaires compris entre 200millions et 1milliard de francs de chiffre d'affaires. Cette offre conjointe est intéressante à plus d'un titre. D'abord, parce qu'elle répond effectivement à une attente très forte des entreprises: n'avoir affaire, pour bâtir une solution informatique, qu'à un interlocuteur et un seul. Ensuite, parce qu'elle est très révélatrice des tendances et de l'évolution des stratégies des entreprises informatiques à l'ère "postmainframe". Dans le cas présent, le guichet unique, c'est Cap Gemini Sogeti. La SSII se charge de tout. Intégration de système, mise en oeuvre et maintenance. Enfin, ne plus avoir le choix... C'est une telle contrainte que de devoir bâtir son informatique en assemblant des briques venues de partout et ne jamais savoir à quel saint se vouer dès qu'un problème surgit! Deuxième confort, l'aspect "tout compris franco de port" de la prestation. Elle est une et indivisible, parfaitement définie dans ses contours, dûment tarifée. Même les engagements sur les délais sont complètement spécifiés. En sus est offerte une option de financement en leasing de l'installation (voir encadré). Un tel produit-service "packagé" satisfait à l'évidence de vieilles revendications des utilisateurs envers les SSII. Attention toutefois au revers de la médaille. Ce n'est pas prêter de trop noirs desseins à son promoteur que de vous recommander de faire très très attention aux termes de ce contrat type. Sinon, gare aux désillusions! Pareille association ne se conçoit que s'il existe un marché. Il est fort attrayant. Henri Sturtz, vice- président de Cap Gemini Sogeti, l'estime à 2milliards de francs par an. Il ambitionne, avec l'aide de ses compères, d'en prendre quelque 30% d'ici à trois ans et 10% dès 1996. C'est celui de toutes les moyennes entreprises françaises - près de 5000 au total - qui, de l'avis général - et de celui des quatre associés en particulier -, ont une informatique de gestion vieillissante. Un formidable marché de renouvellement et de modernisation. Seulement, c'est là que le bât blesse. Le vieillissement de l'informatique traduit justement un réel manque, d'empressement des entreprises qui tardent à se laisser séduire par le chant des sirènes de la gestion intégrée d'entreprise et des architectures client-serveur. D'où l'offensive de charme du quatuor. Cette alliance révèle de façon presque transparente les nouvelles stratégies des grands de l'informatique. On ne peut plus tout contrôler tout seul? Qu'importe! Concentrons-nous sur le métier dont on est le leader et verrouillons-le totalement. L'effet de levier du partenariat est le moyen d'y parvenir à bon compte. SAP, qui a tissé de multiples alliances avec des intégrateurs, peut ainsi se dispenser de forces commerciales propres à l'extérieur des grands comptes. Le savoir-faire de Cap Gemini dans l'entreprise est précisément ce qui manque à Microsoft pour s'y imposer avec son logiciel Windows NT. Compaq y voit le moyen de placer ses serveurs et d'accéder au statut de "grand constructeur informatique". En misant sur Windows NT, Cap Gemini - qui ne réalise encore que 10% de son chiffre d'affaires dans son nouvel Eldorado, la PMI - trouve l'instrument pour s'en faire ouvrir les portes. Avec l'intention de ne plus en sortir. Car, la SSII ne rêve plus que de "fidélisation du client" et de "revenus récurrents". La maintenance lui procureront. Sans compter tous les services annexes, comme l'infogérance de transition, qui peut ne pas être superflue lors de la mise en place d'une gestion intégrée. Franck BARNU



Les quatre partenaires

Cap Gemini Sogeti

Première SSII européenne.

Chiffre d'affaires 1994: 2,9milliards de francs.

80 spécialistes SAP en France.

Microsoft

Premier éditeur mondial de logiciels micro.

Chiffre d'affaires 1994: 5,9milliards de dollars.

Compaq

Premier fabricant mondial de micro-informatique (chiffre d'affaires 1995: 10,9milliards de dollars).

Compaq France:

Chiffre d'affaires: 3,4milliards de francs

185 personnes.

SAP

Premier éditeur mondial de progiciel de gestion intégrée

Chiffre d'affaires 1994: 6,4milliards de francs).

SAP France :

Chiffre d'affaires: 170millions de francs.

110 personnes.



Des prix "service compris" et un financement ad hoc

Avec l'offre, finement baptisée Quatras (pour "quatre as", autoréférence un peu immodeste), les partenaires affichent les prix et les délais. Avec le support du CEPME (pas encore officiel à l'heure où sont écrites ces lignes), ils offrent en complément un financement qui permet de traiter cet investissement en leasing.

Ainsi, pour: La mise en place d'un projet limité à la finance sur une installation de dix à vingt utilisateurs, le délai affiché est de quatre mois.

Le prix, entre 1,8 et 2,7millions de francs (ou de 36000 à 55000francs par mois en leasing).

Un système finance et logistique (vingt à cent utilisateurs). Délai: sept mois. Prix: entre 2,9 et 4,6millions de francs (59000 à 94000 francs par mois).

Un projet complet de GPAO (pour cent utilisateurs). Délai: huit mois. Prix: entre 3,6 et 5,3millions de francs (75000 à 100000francs par mois). Le tout s'entend pour l'installation livrée clés en main et, naturellement, pour le seul " package " offert pris dans son intégralité.

USINE NOUVELLE N°2518

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte