Caoutchouc : les industriels inquiets pour leurs marges

Depuis le début de l’année, le prix des mélanges de caoutchoucs synthétiques a augmenté de 40 %. Ce régime d’hyperinflation et les difficultés rencontrées par les transformateurs pour répercuter ces surcoûts suscitent des craintes pour l’avenir.

Partager
Caoutchouc : les industriels inquiets pour leurs marges

Les indices de prix d’achat des caoutchoucs enregistrés par le Syndicat national du caoutchouc et des polymères (SNCP) au quatrième trimestre 2021 pour les gommes brutes et mélanges illustrent les tensions persistantes depuis le début de l’année 2021. Sur les neuf premiers mois, la dérive des prix avoisine les 40 % pour plusieurs types de mélanges de caoutchoucs synthétiques et notamment les plus utilisés : le SBR et l’EPDM.

“ Les perspectives ne sont pas bonnes. les prix des matières premières sont en forte hausse depuis le début de l’année 2021. Cela risque d’être très compliqué pour les transformateurs, sachant que les répercussions des prix des matières premières ont du mal à se faire. Il s’agit d’un contexte inflationniste de demande supérieure à l’offre. Il y a également eu plusieurs incidents (incendies, inondations dans des sites de production) qui ont pesé sur l’offre”, constate Bruno Muret, directeur Economie et Communication du SNCP.

Des chaînes d’approvisionnement perturbées

Les prix des caoutchoucs naturels ont été fortement impactés par l’envolée du coût des transports maritimes liée à une désorganisation inédite du trafic international. La crise du fret maritime se manifeste par un allongement de la durée de rotation des navires, une congestion dans les ports à l’embarquement et au débarquement et une mauvaise localisation des conteneurs vides. Le prix des mélanges à base de caoutchouc naturel est pour sa part impacté par les hausses des noirs de carbone et celles des plastifiants. À ces surcoûts, il faut ajouter celui de l’énergie...

La situation est difficilement tenable pour les professionnels de la filière caoutchouc, en termes de trésorerie ou de rentabilité, compte tenu des difficultés pour répercuter ces hausses aux clients. Les négociations avec les donneurs d’ordres aboutissent au mieux à des répercussions partielles des surcoûts. L’inquiétude pour les marges est donc vive en cette fin d’année 2021, après un exercice 2020 en berne. “Les transformateurs sont verrouillés par des cahiers des charges et des référencements très stricts qui limitent les marges d’ajustement et les changements des formules utilisées”, remarque Bruno Muret.

L’automobile première monte à la peine

Les fournisseurs de l’automobile sont confrontés, outre la hausse des matières premières, à des baisses de volumes et des prévisionnels de commandes non respectés par les constructeurs. “La pénurie de composants électroniques pénalise le secteur automobile, avec des mouvements de yoyo au niveau des commandes et des arrêts intempestifs de chaînes de production qui complexifient les commandes auprès des fournisseurs de pièces en caoutchouc”, s’alarme Bruno Muret. Ces difficultés sont la conséquence à la fois de la crise persistance des semi-conducteurs et de la transition accélérée vers l’électrique. Conséquence ? “ Des opportunités mais aussi beaucoup de risques, tant en volume qu’en valeur. Dans les véhicules électriques, le besoin en caoutchoucs spécifiques, par exemple pour le transport de fluides, est moindre”, répond Bruno Muret.

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

Nouveau

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - IN'LI

Mission d'assistance au suivi des contrats de maintenance des ascenseurs et portes automatiques de la société in'li

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS