Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

CAODassault Systèmes, la fin de l'exceptionL'éditeur français ouvre ses logiciels à d'autres plates-formes que celles d'IBM.

,

Publié le

CAO

Dassault Systèmes, la fin de l'exception

L'éditeur français ouvre ses logiciels à d'autres plates-formes que celles d'IBM.



Dassault Systèmes, premier éditeur français de logiciels de CFAO avec un chiffre d'affaires de 959millions de francs en 1993, rentre dans le rang. Après avoir effectué sa conversion du mainframe aux stations Unix, le dernier des grands éditeurs de CFAO à être lié à un seul constructeur informatique, IBM en l'occurrence, devient aujourd'hui multi-plate-forme.Le basculement du mainframe vers les stations Risc 6000 d'IBM est une opération quasiment achevée. "70% de nos revenus proviennent aujourd'hui de systèmes implantés sur des stations de travail. Cette année, nous ne vendrons pas plus de cinq logiciels sur grands systèmes,et sans doute aucun en France", précise Francis Bernard, directeur général de Dassault Systèmes. Côté stations, la fidélité exemplaire que vouait Dassault Systèmes à IBM devenait intenable. Aujourd'hui, tous les grands éditeurs de CAO proposent leurs produits au moins sur deux ou trois familles de machines parmi celles de Hewlett Packard, de Silicon Graphics, de Sun, d'IBM et de Digital (sans compter sur les offres PC). Seul Intergraph joue encore la carte du matériel avec ses nouvelles stations vouées à Windows NT.Dassault découvre donc, comme ses concurrents, la polygamie, et après avoir porté Professionnal Cadam sur plate-forme Hewlett Packard, s'attaque à Catia. Le logiciel vedette de l'entreprise devrait être disponible sur plate-forme non IBM au premier trimestre 1995. Si l'identité des constructeurs retenus n'a pas été annoncée, Catia devrait tourner sur des systèmes Hewlett Packard, Silicon Graphics ou Sun.Catia étant vendu indifféremment par Dassault Systèmes et IBM, cette nouvelle orientation amènera ce dernier à commercialiser des produits sur des matériels concurrents. Une situation paradoxale, mais qui, assure IBM, ne pose aucun problème. Il est vrai que Big Blue a, lui aussi, viré sa cuti. Témoin, la gestion de production où IBM offre conseils et services quels que soient les plates-formes et les logiciels installés par ses clients, qu'il s'agisse de ses produits ou de ceux de ses concurrents.





Une offre élargie

Dassault Systèmes, dont les produits couvrent toute la chaîne de conception et fabrication assistée par ordinateur, continue à élargir son offre. Un logiciel de conception d'usine, capable de simuler totalement l'implantation et le fonctionnement d'un site industriel, est en préparation et sortira en 1996. L'éditeur viendra ainsi concurrencer Intergraph, dont ce type de produits constitue la chasse gardée, et Autodesk, en entrée de gamme.Des fonctionnalités sophistiquées d'imagerie sont également introduites dans la dernière révision de Catia et en font un produit concurrent de logiciels spécialisés dans le rendu réaliste, comme CDRS de Evans et Sutherland.Enfin, Dassault a annoncé que Catia sera disponible sur station portable en 1995 ou 1996 au plus tard. Un tel outil permettra, par exemple, de montrer à un client l'état d'avancement d'un projet et de réaliser sur place les modifications souhaitées.

USINE NOUVELLE - N°2474 -

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle