CAO: Autodesk signe l'armistice avec l'Open Design Alliance

Après avoir réglé à l'amiable un conflit l'opposant à SolidWorks (Dassault Systèmes) quant à l'utilisation du sigle DWG, Autodesk vient de faire la paix avec l'Open Design Alliance (ODA). Le consortium devra cesser d'utiliser ces trois lettres dans ses noms de produits.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

CAO: Autodesk signe l'armistice avec l'Open Design Alliance

Peace... Après plusieurs années de procédures judiciaires, Autodesk vient en quelques mois de trouver un terrain d'entente avec la filiale SolidWorks de Dassault Systèmes, spécialisée dans les logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) en 3D, et l'Open Design Alliance, un consortium à but non lucratif créé en 1998 (il s'appelait alors OpenDWG) avec l'objectif de proposer une alternative au formats de fichiers propriétaires d'Autodesk (le DWG, pour « Drawing », d'AutoCAD) et de Bentley Systems (le DGN, pour « Design », de MicroStation). Autodesk reprochait, entre autres, à ces deux éditeurs une utilisation « inappropriée » dans leurs noms de produits du « nom de marque » DWG. Une utilisation qui était susceptible, d'après lui, d'entretenir une « confusion » avec ses propres produits.

Ce litige n'est plus d'actualité. En janvier, l'éditeur américain a signé un accord à l'amiable - « confidentiel » - avec Dassault Systèmes, qu'il poursuivait pour une utilisation inappropriée des trois lettres DWG dans plusieurs noms de marque, dont DWGEditor. La semaine dernière, il a par ailleurs précisé son intention d'enterrer la hache de guerre avec l'Open Design Alliance, elle aussi mise en cause pour une utilisation inappropriée des trois lettres sacrées.

DWGdirect devient TEIGHA

Pourquoi est-ce important ? « L'Open Design Alliance propose un format de fichier – OpenDWG - qui permet de lire et d'écrire le format DWG d'AutoCAD, qui est devenu un vrai standard dans toute l'industrie », indique Jacques Loriot, responsable du développement d'IntelliFrance, un éditeur hexagonal commercialisant un « clone » d'AutoCAD à moindre coût pour la conception de plans 2D (ses logiciels sont entre autres utilisées par des bureaux d'études, des mairies et des artisans). Pour lui, le format proposé par l'ODA a l'avantage d'être « fiable » et associé à « un moteur de lecture et d'écriture parfaitement compatible avec AutoCAD ».

L'accord entre Autodesk et l'ODA devrait en assurer la « pérennité », se réjouit-il. En effet, l'ODA, qui a du renoncer à ses noms de produits incluant le sigle DWG, pourra continuer à développer des logiciels « interopérables » avec AutoCAD et utiliser l'extension « .DWG » pour ses noms de fichiers. Ce qui tombe bien puisque le consortium compte poursuivre le développement de logiciels compatibles avec le format DWG. Il a décidé fin mars d'abandonner les noms des briques logicielles au coeur du débat (DWGdirect, DWGdirectX, DWGdirect.Net) et de les réunir dans une nouvelle plateforme de développement : TEIGHA.

Les IFC montent en puissance

Enfin, à noter la montée en puissance des IFC, un nouveau langage commun pour les logiciels du secteur de la construction, qui pourrait avoir incité Autodesk à mettre un peu d'eau dans son vin quant à la protection de son format propriétaire DWG. Abvent - distributeur hexagonal de logiciels professionnels pour l’architecture, le ba?timent et le design – nous signale par exemple qu'il utilise uniquement le format DWG en ouverture pour certains produits. Selon Eric Mercher, responsable marketing de cette entreprise, « le format d'échange IFC [pour « International Alliance of Interoperability'], soutenu par l'IAI [« International Alliance of Interoperability »], est en train de se développer car il va bien au-delà de DWG. Il permet d'englober davantage de données et de les échanger avec des partenaires utilisant différents logiciels ».

Christophe Dutheil


A lire aussi :

Le logiciel de CAO d'iPlus Concept est désormais disponible en ligne


Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS