Cannes: participation en légère hausse au Marché du Film

CANNES (Reuters) - Le nombre de participants au Marché du Film du Festival de Cannes a augmenté de 2% cette année, un chiffre qui satisfait les organisateurs dans un contexte économique difficile et un marché en mutation.

Partager

Créé en 1959, le Marché du Film réunit pendant le festival cannois des producteurs et distributeurs qui négocient l'achat ou la vente de films.

"On termine à 10.125 participants, ce qui fait une progression de 2% par rapport à l'année dernière", a dit son directeur Jérôme Paillard à Reuters.

"Pour le nombre de films qui ont fait l'objet de négociations, on en est à 4.300, soit un petit peu plus que l'année dernière, avec parmi eux 900 films projetés", a-t-il ajouté. Certains films en négociation font l'objet de projections durant le Marché.

Ces chiffres sont conformes aux prévisions données par la manifestation à la veille de l'ouverture du 63e Festival de Cannes.

Le nombre de participants venus d'Amérique latine, du Proche-Orient, d'Asie centrale et du Canada est en forte progression.

Les intervenants "ont fait beaucoup de ventes, sur des prix clairement plus bas qu'il y a quelques années mais sensiblement au niveau de ce qu'ils espéraient, voire au-dessus", a dit Jérôme Paillard.

NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE

Cette baisse des prix est caractéristique d'un marché que la crise économique et financière n'a pas épargné. Le secteur est aussi en pleine mutation liée aux changements des modes de production et de diffusion.

"Les repères ont changé et les participants l'ont assimilé. Par rapport à ces nouveaux repères, c'est plutôt un bon marché", a souligné Jérôme Paillard.

"On ne reviendra jamais, selon moi, aux niveaux (d'activité) qu'on a connus ces dernières années parce que le modèle est en train de changer. La part de 'e-commerce' va augmenter et son modèle économique n'est pas le même que celui du commerce traditionnel, notamment la vidéo", a-t-il ajouté.

Cette transition vers un nouveau modèle économique se traduit par une baisse sensible des coûts de production et de post-production des films, hors 3D, et par un retour à des salaires plus raisonnables pour les acteurs, selon le directeur du Marché du Film.

"Les financements et les recettes espérées seront également sensiblement inférieurs, autour de 10% à 20% je pense", estime Jérôme Paillard.

Le Marché du Film a tenté d'anticiper les nouvelles conditions de distribution en créant la base de données Cinando, qui permet de mettre en ligne la totalité d'un film pour un visionnage sur internet, ou de créer de simili-réseaux sociaux.

"Ce n'est pas du tout un marché virtuel, ce n'est évidemment pas ce que l'on a envie de promouvoir aujourd'hui", dit Jérôme Paillard. "Mais on est déjà très présent sur la réponse information à distance, réseau à distance et visionnage à distance".

Wilfrid Exbrayat, édité par Yves Clarisse

0 Commentaire

Cannes: participation en légère hausse au Marché du Film

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS