Candy-Hoover veut s'imposer face à Seb et Philips

Le fabricant italien de produits blancs se renforce dès la rentrée dans le marché porteur du petit-électroménager. Première étape : le lancement en septembre d’une gamme de centrales vapeur. Il veut devenir le numéro 3 sur ce secteur d’ici 2 ans, derrière Seb et Philips.

Partager

Candy-Hoover veut s'imposer face à Seb et Philips

Candy-Hoover veut sa part du gâteau. Bloqué dans un marché des produits blancs atone, le fabricant italien de réfrigérateurs et autres lave-linge, se renforce, dès la rentrée, sur le marché du petit-électroménager. Un secteur qui croît de 5 % en moyenne en France depuis cinq ans, pour un poids total de 1,33 milliard d’euros en 2009, selon le Gifam.

Le groupe (marques Candy, Hoover et Rosières), qui a réalisé 937 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2009, se lance dans un premier temps sur les appareils de soin du linge, avec une gamme de centrales vapeurs. Baptisée « Iron Speed », elle sera commercialisée en France en septembre. Et ce choix n’est pas un hasard. Le marché français des centrales vapeurs a représenté 1,337 million d’unités en 2009, affichant une hausse record de 8 % par rapport à 2008. La marque Hoover, jusqu’à présent très connue dans les aspirateurs, a été retenue pour chapeauter cette nouvelle gamme.

Candy-Hoover ambitionne de devenir le numéro 3 des centrales vapeur d’ici à 2 ans derrière les leaders mondiaux, le français Seb (avec ses marques Calor et Rowenta) et le néerlandais Philips. « Nous visons 5 à 10 % de parts de marché en France d’ici deux ans, face aux deux géants qui se partagent 80 % du secteur des centrales vapeur », affirme Frédéric Barbier, directeur commercial et marketing de Candy-Hoover sur le petit-électroménager.

Pour réussir son entrée sur ce marché, le groupe a souhaité « une véritable innovation technologique ». 3 ans et 5 millions d’euros d’investissement ont été nécessaires pour concevoir le système breveté « MultiSteam ». « Cette technologie permet de réguler simultanément la puissance, la direction et le taux d’humidité du jet de vapeur, grâce à 3 chambres à vapeur logées dans le fer », explique Frédéric Barbier. Le système propose ainsi trois programmes ciblant 3 types de linge : classique, délicat et difficile d’accès (cols de chemises…). « Notre système permet de gagner 50 % de temps par rapport à un fer classique », précise-t-il. La gamme « Iron Speed » a été entièrement conçue dans le centre de recherche et développement du groupe à Brugherio, entre Monza et Milan. La fabrication est quant à elle réalisée par un partenaire en Chine.

Cette incursion de Candy Hoover dans le petit-électroménager, après les aspirateurs, devrait en appeler d’autres, et pourquoi pas dans les cafetières expresso, comme certains le laissent déjà entendre dans le groupe. Un secteur également en forte croissance, où là encore Seb et Philips détiennent les premières places.

Adrien Cahuzac

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS